Si historiquement l’escalade de voie est la plus populaire, le bloc est une sous-discipline de l’escalade qui prend de plus en plus d’ampleur. Mais alors, quelle est la diffĂ©rence entre bloc et voie ?

Les types d’escalade

Quand on entend le mot « escalade », on fait rapidement un raccourci vers le type d’escalade qu’est l’escalade de voie. Mais en rĂ©alitĂ©, il existe de nombreux types d’escalade !

Parmi les plus connus, on retrouve donc l’escalade de voie et le bloc.

La voie

Lorsqu’on grimpe en voie, on est systĂ©matiquement deux : un grimpeur et un assureur. L’assureur est reliĂ© au grimpeur par une corde, son rĂŽle est de sĂ©curiser le grimpeur pendant son ascension.

Grimper en voie n’est pas comme faire un foot avec les copains, cela nĂ©cessite des conditions que l’on ne peut retrouver qu’en salle ou falaises. Un amateur pourra Ă©prouver des difficultĂ©s face Ă  la complexitĂ© d’utilisation du matĂ©riel.

L’escalade de voie est une activitĂ© dans laquelle le danger est visible, presque palpable. Sensation de vertige, ne pas avoir foi en son matĂ©riel, chute… La voie est une trĂšs bonne candidate lorsqu’il s’agit de dissuader les esprits les moins aventureux ! Pendant l’ascension, mental et endurance sont les maĂźtres-mots.

C’est en partie pour ces raisons que cette activitĂ© est encore souvent considĂ©rĂ©e comme une discipline puriste rĂ©servĂ©e aux initiĂ©s. Mais ce n’est plus forcĂ©ment vrai avec la multiplication des SAE qui proposent de pratiquer tout en Ă©tant encadrĂ©.

Le bloc

Le bloc est un type d’escalade qui se pratique Ă  une plus faible hauteur. Ce sont des voies beaucoup plus courtes qui demandent de fournir un effort intense sur un temps trĂšs court.

Si la pratique du bloc est en plein essor ces derniĂšres annĂ©es, c’est en partie car elle lĂšve tous les freins inhĂ©rents Ă  l’escalade en voie (vertige, Ă©quipement cher et complexe, nĂ©cessitĂ© d’avoir un partenaire, accidents graves
) pour ne garder au final que l’essence mĂȘme de l’escalade : la grimpe.

Malgré sa pratique en solitaire, le bloc possÚde une grande dimension collective. On ne se retrouve pas seul face à la paroi, loin de son compagnon de cordée, mais bien avec les copains, au pied des blocs.

Différence entre bloc et voie - Démonstration de bloc

Le bloc est aussi une pratique extrĂȘmement ludique. On a rapidement tendance Ă  se lancer des dĂ©fis entre grimpeurs, Ă  essayer de passer en bloc sans les pieds, sans utiliser certaines prises, Ă  se chronomĂ©trer, etc.

Pour ce qui est du matĂ©riel, pas question ici de perdre du temps Ă  s’Ă©quiper, on enfile ses chaussons, on s’Ă©chauffe et place Ă  la grimpe ! L’effort Ă©tant plus court et intense qu’en voie, la dimension d’endurance laisse ici place Ă  la force et l’explosivitĂ©.

Les salles d’escalade de bloc poussent un peu partout dans les moyennes et grandes villes, ce qui contribue Ă  faire croĂźtre cette discipline en paysage urbain.

Ce sont toutes ces choses-là qui donnent au bloc une dimension plus « légÚre » et accessible.

Différence entre bloc et voie : on fait le point !

Bien que nous ayons dĂ©grossi le sujet, il reste des Ă©lĂ©ments de diffĂ©renciation que nous n’avons pas encore Ă©voquĂ©s, et pour ce genre de comparatif, rien ne vaut un joli tableau synthĂ©tisant les diffĂ©rences entre bloc et voie :

CritĂšresLE BLOCLA VOIE
AssuragePas d’assurage / chutes sur tapis de rĂ©ceptionAssurage avec baudrier
Hauteur maximale4-5m (hors blocs spĂ©cifiques – comme dans le film « So high » qui donne des frissons)Pas de hauteur spĂ©cifique
Type d’effortIntenseEndurant
Pratique seuleOuiNon (hors auto-assurage)
BlessuresPlus frĂ©quentes et moins graves (entorses, fractures…)Moins frĂ©quentes et plus graves
MatĂ©riel minimum requisChaussons d’escaladeChaussons d’escalade, baudrier, mousqueton, systĂšme d’assurage, corde

Vous connaissez maintenant la diffĂ©rence entre bloc et voie. Alors vous ĂȘtes plutĂŽt quoi ? 😉