Les crashpads sont aux bloqueurs ce que le baudrier et la corde sont aux falaisistes : leur assurance vie ! Faisons un zoom sur les différents types de crashpads, après une courte page d’histoire !

Le crashpad, fidèle compagnon du bloqueur en nature

Une bloqueuse grimpant avec son crashpad

D’abord apparu comme une méthode d’entraînement pour l’escalade encordée et l’alpinisme, le bloc devient au cours des années 1990 une discipline sportive autonome.

Aujourd’hui largement pratiqué en salle, de plus en plus de grimpeurs franchissent le pas vers la pratique noble et historique de ce sport : le bloc en extérieur.

Grimper en extérieur, ce n’est pas aussi simple et sécuritaire qu’en salle, car ici, pas question d’emmener avec vous une mer de tapis de chute épais de 40cm…! Non, mais il est tout aussi impensable de partir à l’assaut de tous ces jolis cailloux sans penser sécurité.

C’est là qu’entrent en jeu les crashpads, des tapis de chute portables qui vont accompagner les grimpeurs de bloc dans toutes leurs aventures.

Les caractéristiques d’un crashpad

On retrouve aujourd’hui sur le marché un grand nombre de crashpads qui se distinguent selon 5 caractéristiques principales :

  1. Leur dimension (surface de réception + épaisseur)
  2. Leur poids
  3. Leurs matériaux (housse + mousse)
  4. Leur mode de transport
  5. Leur prix

3 (+1) types de crashpads

Et comme toute pratique en pleine expansion, l’offre de crashpads pour l’escalade de bloc a su se diversifier pour couvrir tous les besoins des bloqueurs ! Au regard de leurs caractéristiques techniques, on retrouve 4 différents types de crashpads : les compacts, standards, d’altitudes et d’appoints.

(mini) Crashpad compact

Snap Crashpad Hip ouvert
Snap Crashpad Hip plié

Les pads compacts constituent la catégorie « poids plume » des crashpads. Aussi appelés « mini » crashpads, ils sont conçus pour l’amortissement de petites chutes de bloc allant jusqu’à 4 mètres, en raison de leur faible épaisseur (8 à 10 cm) et surface de réception (1 à 1,25 m²).

En revanche, leur défaut d’amortissement et de dimension est rapidement compensé par une légèreté et un format compact qui les rendent extrêmement utiles lors du transport. Vous n’aurez pas plus de 5kg sur le dos, soit 3% du poids de votre sac de cours de collège les jours ou vous aviez français et histoire-géo. 😅

(moyen) Crashpad standard

Snap Crashpad Rebound ouvert
Snap Crashpad Rebound plié

Plus épais (10 à 13 cm) et plus grands que les crashpads compacts (1,25 à 1,5 m²), les crashpads moyens (ou standards) sont, comme leur nom l’indique, les modèles les plus polyvalents car ils permettent de couvrir des chutes plus importantes tout en restant relativement agréables au transport.

Leur poids se situe généralement entre 5 et 8 kg.

(maxi) Crashpad d’altitude

Snap Crashpad Grand Wham ouvert
Snap Crashpad Grand Wham plié

Parmi les différents types de crashpads, les pads d’altitudes, aussi appelés maxi crashpads, sont grands, très grands (1,5m² à 2 m²) et aussi très épais (13 à 15 cm) ! Et c’est plutôt une bonne nouvelle étant donné qu’ils sont faits pour amortir les chutes de grands blocs dépassant les 5 mètres !

Si vous ne manquerez pas de les remercier lorsque vous chuterez de haut, vous ne manquerez pas non plus de leur faire remarquer leurs quelques kilos en trop lors de (trop) longues marches d’approche ! Et oui qu’est-ce que vous voulez, les crashpads aussi se laissent aller pendant les repas de fête de fin d’année. 🤷‍♂️

Leur poids se situe généralement entre 8 et 10 kg.

(micro) Crashpad d’appoint

Il existe aussi des micro crashpads d’appoint. Conçus pour les départs assis, protéger les espaces entre deux crashpads, couvrir une racine ou encore un caillou menaçant ; les pads d’appoint ne suffisent pas à eux-seuls, mais s’avèrent très utiles en complément dans certaines situations.

Ils mesurent généralement 75 cm de long, 50 cm de large et seulement 3 cm d’épaisseur, ne vous amusez donc pas à chuter d’un highball avec ! 😜

Ils pèsent généralement entre 500 et 700 grammes et ne se transportent qu’avec des poignées.

Tableau récapitulatif des caractéristiques des crashpads par types

Voici un tableau qui récapitule les caractéristiques des différents types de crashpads, du plus petit au plus grand.

CaractéristiqueD’appoint (micro)Compact (mini)Standard (moyen)D’altitude (maxi)
↔️ Surface de réceptionTrès petite (0,375 m²)Petite (1 à 1,25 m²)Moyenne (1,25 à 1,5 m²)Grande (1,5 à 2 m²)
↕️ ÉpaisseurTrès fine (3 cm)Fine (8 à 10 cm)Moyenne (10 à 13 cm)Épaisse (13 à 15 cm)
🏋️ PoidsTrès léger (500 à 100 g)Léger (3,5 à 5 kg)Moyen (5 à 8 kg)Lourd (8 à 10 kg)
🛡️ MatériauxVariablesVariablesVariablesVariables
🚶 TransportTrès peu encombrantPeu encombrantNormalEncombrant
💸 PrixTrès peu cher (45 à 60 €)Peu cher (80 à 180 €)Prix moyen (150 à 300 €)Très cher (200 à 400 €)

Voilà qui devrait vous permettre de voir plus clair dans la jungle des crashpads.

Si les critères d’achat d’un crashpad semblent tous corrélés (plus grand = plus cher, plus épais = plus lourd, plus lourd = moins transportable, etc), il est important de ne pas tomber dans un raisonnement consistant à dire « plus c’est grand et plus c’est cher : mieux ça sera ! ».

Il y a certes une part de vérité là-dedans, mais sachez que parmi les différents types de crashpads, le plus grand et épais n’est pas nécessairement celui qui vous conviendra le mieux. Il y a tout autant d’avantages à posséder un petit pad passe-partout qu’un immense : cela dépend avant tout de votre pratique personnelle.

Et si vous êtes ici car vous envisagez de faire votre première sortie bloc à la lumière du jour après de nombreuses séances en salle, nous avons écrit un article sur les différences entre bloc en salle et en extérieur qui pourrait vous intéresser !