Pour la première fois dans l’histoire, l’escalade est un sport olympique. C’est une grande nouveauté et les fédérations internationales se sont creusé les méninges pour définir le format que les épreuves auraient. Mais quid des qualifications aux JO d’escalade 2020 ?

Cet article va vous donner beaucoup d’informations. Avant de commencer la lecture, je vous mets dessous un schéma récapitulatif de l’ensemble de l’article. N’hésitez pas à y revenir tout au long de la lecture, vous y verrez plus clair. ☺️

Les qualifications aux JO d'escalade 2020 - Schéma résumé du circuit

Le circuit des qualifications aux JO d’escalade 2020

Faisons d’abord un point sur les épreuves olympiques. Comme c’est la première fois que l’escalade est au programme, il a fallu choisir le format des épreuves. Les fédérations internationales ont travaillé ensemble et ont décidé d’un format combiné des trois disciplines de l’escalade sportive : difficulté, bloc et vitesse.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire notre article sur l’escalade aux Jeux Olympiques 2020. 😉

Une fois que le format de l’épreuve a été approuvé, ils se sont penchés sur les qualifications. S’il était évident qu’elles auraient le même format que l’épreuve olympique, il n’a pas été simple de décider par quels moyens les athlètes se qualifieraient.

Pour rappel, seulement 20 hommes et 20 femmes peuvent participer aux Jeux Olympiques. Chaque pays pourra présenter au maximum deux athlètes de chaque genre.

Jusqu’à présent il n’existe pas de compétition de combiné. La solution trouvée : les championnats les plus importants de la saison permettent de se qualifier aux épreuves de qualifications aux JO d’escalade 2020. Je vous l’accorde, dit comme ça, ce n’est pas très clair. Je vous explique tout de suite !

🇯🇵 Championnat du monde de combiné

C’est la première étape du circuit de qualification. Elle aura lieu à Hachioji au Japon, du 11 au 21 août.

Bon et concrètement, comment ça se passe ?

D’abord les athlètes participent aux championnats du monde de difficulté, de bloc et de vitesse. Un classement est établi pour chaque discipline et pour chaque genre (un pour les hommes, un pour les femmes). C’est-à-dire qu’on aura deux champions du monde de bloc, deux de difficulté et deux de vitesse. Un homme et une femme à chaque fois. C’est ainsi à chaque édition.

Sauf que cette année, on ne s’arrête pas là. Les résultats des sportifs aux trois disciplines permettent d’obtenir un classement combiné. Comment ? En multipliant leur rang dans chaque discipline. Démonstration avec les classements ci-dessous :

Bloc

3

Difficulté

1

Vitesse

12

Le score global est donc : 3 x 1 x 12 = 36

Plus le score est faible, mieux c’est ! On calcule un score global pour tous les athlètes afin de pouvoir établir un classement combiné.

Ensuite, les 20 premiers hommes et les 20 premières femmes du classement combiné sont qualifiés pour le championnat du monde de combiné.

« Ohlala mais ça ne s’arrête jamais ces qualifications… »

En effet, l’épreuve des qualifications aux JO d’escalade 2020 commence seulement maintenant. 😅

Comme son nom l’indique, les athlètes s’affrontent sur un combiné. De nouvelles épreuves de vitesse, de bloc, puis de difficulté permettent d’établir un classement… combiné (vous l’aviez deviné). Les scores sont calculés avec le même principe que je vous ai expliqué juste avant.

A l’issue de ces épreuves, les 7 premiers hommes et les 7 premières femmes sont directement qualifiés pour les JO de Tokyo. Dans la limite de deux athlètes par pays, évidemment. Par exemple, s’il y a trois athlètes français dans le top 7, seulement les 2 mieux classés seront sélectionnés. Il reste donc une place pour les Jeux Olympiques. Elle va au 8ème du classement, à condition que son pays n’ait pas déjà deux grimpeurs dans le top 7. Ainsi de suite, jusqu’à que la condition de maximum de deux grimpeurs soit respectée.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être qualifiés à cette étape, il reste encore 13 places à décrocher lors des prochaines compétitions !

🇫🇷 Tournoi de qualification olympique

Deuxième possibilité pour être sélectionné, le Tournoi de Qualification Olympique (TQO) aura lieu à Toulouse du 28 novembre au 1er décembre. 6 places par genre seront en jeu.

Comment les athlètes se qualifient-ils pour le TQO ?

En étant dans les 20 premiers de la coupe du monde de combiné ! Elle a lieu entre avril et octobre 2019. C’est une série d’épreuves dans les trois disciplines habituelles. Un classement combiné est établi selon le même principe que je vous expliquais plus haut dans l’article. Les 20 hommes et 20 femmes les mieux classés et qui ne sont pas déjà qualifiés pour les JO participent au TQO.

Le format du Tournoi de Qualification Olympique est un combiné, les 6 premiers hommes et 6 premières femmes décrochent leur place pour les JO. En n’oubliant pas la règle de deux athlètes au maximum par pays.

🌍 Championnats continentaux de combiné

Pour que les quatre coins du globe soient représentés, des nouveaux championnats de continentaux vont avoir lieu au printemps 2020 :

ContinentVille
Afrique🇿🇦 Johannesburg
Amérique🇺🇸 Los Angeles
Asie🇯🇵 Tokyo
Europe🇷🇺 Moscou
Océanie🇦🇺 Sydney

Chaque championnat permettra à un homme et une femme d’être qualifié pour les Jeux Olympiques. Au total, ce sont donc 5 hommes et 5 femmes, de 5 continents, qui décrocheront le Graal tant convoité. 🙏

Les championnats continentaux de combiné sont la dernière étape du circuit des qualifications aux JO d’escalade 2020. Peut être vous l’aviez remarqué mais seulement 18 places par genre ont été distribués ! Pour cette première édition d’escalade aux JO, il reste encore quelques places bonus…

➕ Les places bonus

Ce que j’appelle les places bonus sont en fait des « wild card ». Elles sont hors circuit de qualification.

Elles sont distribués par le Comité International Olympique (CIO). Ce sont des invitations, des autorisations exceptionnelles. Elles permettent à ceux qui les détiennent de choisir un athlète qui sera qualifié d’office pour les Jeux Olympiques. Au total 4 wild card ont été distribuées : deux au pays hôte et deux à une commission composée de différentes entités. A chaque fois, ce sont une wild card par genre (un homme et une femme).

Le Japon bénéficie de deux « wild card ». Ce qui veut dire qu’il peut sélectionner un grimpeur et une grimpeuse qui participeront aux JO. Ces « card » sont utilisées pour assurer au pays hôte qu’il sera représenté lors des épreuves. Si, lors du circuit de qualifications, un athlète japonais est qualifié, alors la « wild card » est annulée et la place aux JO est remise en jeu lors d’une compétition qualificative.

Les deux derniers athlètes, un homme et une femme, qualifiés pour les JO seront choisis par la Commission tripartite. Elle est composée du Comité International Olympique, des fédérations internationales d’escalade et de certains comités olympiques nationaux. Elle permettra de donner un coup de pouce à un pays qui n’a pas réussi à se qualifier.


Résumé des épreuves

Vous savez à présent tout sur le circuit des qualifications aux JO d’escalade 2020. Voici un tableau récapitulatif :

EpreuveOù et quand ?Nombre de places
Championnat du monde de combinéFin août au Japon7
Tournoi de Qualification OlympiqueFin novembre en France6
Championnats continentaux de combinéPrintemps 2020, 5 continents5
« Wild card »Hors circuit2

Les fédérations internationales ont fait de leur mieux pour définir des étapes qui donnent leur chance à toutes les nations. Leur objectif : avoir des athlètes de tous horizons et qui partagent les valeurs de l’escalade.

Le circuit des qualifications aux JO d’escalade 2020 est défini, y’a plus qu’à… On se retrouve au printemps pour connaître la liste des grimpeurs qualifiés !

D’ici là, entraînez-vous bien. C’est trop tard pour Tokyo, mais Paris 2024, pourquoi pas. 😉

[Coup de coeur #4] PACK ÉCHAUFFEMENT & RÉCUPÉRATION

« J'aimerais mieux récupérer après mes séances de grimpe ainsi que limiter les risques de blessures... »

💪 L'escalade est un sport extrêmement complet, et c'est pour ca qu'on l'adore ! Grimper c'est faire travailler l'ensemble de ses muscles en profondeur. L'escalade est une pratique traumatisante pour nos muscles, il est donc important de ne pas négliger les phases de repos, de reconstruction musculaire.

💬 Les rouleaux de massage sont une véritable révolution en escalade. Avant la grimpe, ils permettent de relâcher nos muscles endoloris et nos articulations un peu raides, tout en augmentant le flux sanguin. Après la grimpe, il vont aider à la récupération musculaire.