Si vous avez dĂ©jĂ  eu mal aux poignets pendant ou aprĂšs vos sessions, vous avez certainement entendu parler du syndrome du canal carpien en escalade. Mais concrĂštement, c’est quoi le canal carpien ? Et le syndrome qui y est liĂ© ? On vous explique tout ! 🔛

Canal carpien et systĂšme nerveux

Commençons pas le commencement. Le canal carpien se situe Ă  la face antĂ©rieure du poignet, entre les deux principaux os du poignet. Pour vous expliquer simplement, c’est un tunnel par lequel passent les tendons des muscles flĂ©chisseurs des doigts, et surtout, le nerf mĂ©dian. C’est lui qui va nous intĂ©resser tout particuliĂšrement !

Le systĂšme nerveux

Un nerf est constitué de fibres nerveuses et sert à transporter des messages du systÚme nerveux central vers le systÚme nerveux périphérique, et inversement. Le systÚme nerveux central est constitué de notre cerveau et de la moelle épiniÚre. Le systÚme nerveux périphérique est constitué de tous les autres nerfs de notre corps. Il y en a par milliers car chaque muscle, chaque organe, chaque partie de notre corps est innervée.

Les nerfs permettent au systĂšme nerveux de communiquer. Ils transportent des messages qui sont des messages sensoriels ou des messages moteurs.

Les messages nerveux

Les messages sensoriels vont de la pĂ©riphĂ©rie vers le systĂšme nerveux central. Comme leur nom l’indique, ils servent Ă  donner Ă  notre cerveau une information sur les sensations perçues par l’endroit du corps qui est concernĂ©. Par exemple si on a mal, si ce qu’on touche est chaud, froid, etc.

Les messages moteurs vont du systĂšme nerveux central vers la pĂ©riphĂ©rie. Ils se traduisent par des mouvements, volontaires ou involontaires. Lorsque vous voulez lever votre bras pour aller chercher la prise suivante par exemple, c’est un mouvement volontaire. Votre cerveau va envoyer un ordre Ă  votre bras par le biais d’un nerf, et lorsque le message arrive, votre bras se lĂšve.

Tout ceci est trĂšs rapide et on ne s’en rend mĂȘme pas compte, mais c’est notre systĂšme nerveux central qui dirige tout ! Certains mouvements sont involontaires, comme les battements du cƓur, les clignements des yeux, etc., ils font partie de l’innĂ© et sont commandĂ©s par notre systĂšme nerveux central.

Dans le cas des rĂ©flexes, ce sont les deux types de messages qui sont mis en jeu. Si, par exemple, vous touchez une plaque trĂšs chaude, lorsque vous posez vos doigts dessus, un message sensoriel va immĂ©diatement aller de vos doigts vers votre cerveau. Votre cerveau va interprĂ©ter l’information : “ça brĂ»le, c’est dangereux pour moi”. A partir du moment oĂč il sent un danger, le cerveau va rĂ©agir en fonction et envoyer un message moteur Ă  la main pour la retirer de l’objet chaud. Tout ceci s’est produit en une fraction de seconde, et vous avez fait un mouvement involontaire provoquĂ© par votre systĂšme nerveux central.

Bon, on a appris beaucoup de choses, mais revenons-en quand mĂȘme Ă  notre nerf mĂ©dian et au syndrome du canal carpien en escalade…

Le nerf médian

Le nerf mĂ©dian qui se trouve dans le canal carpien est un nerf mixte, c’est-Ă -dire qu’il transporte des messages sensoriels et moteurs. C’est un seul nerf qui descend le long de l’avant-bras. Lorsqu’il arrive au poignet, il se divise en 4 branches. Elles vont vers le pouce, l’index, le majeur et une partie de l’annulaire. Le nerf mĂ©dian permet donc le mouvement de ces 4 doigts et c’est par ce nerf que toutes les informations de sensations sur ces doigts sont transmises Ă  notre cerveau.

L’escalade est un sport qui sollicite tout le corps. D’aprĂšs plusieurs Ă©tudes, plus de la moitiĂ© des grimpeurs souffrent ou souffriront de blessures aux membres supĂ©rieurs, dont les deux tiers touchent les doigts et les poignets, et un tiers le coude et les Ă©paules. Le syndrome du canal carpien en escalade fait partie des pathologies de plus en plus courantes, on vous explique ce que c’est, comment le prĂ©venir et le soigner ! 🙂

Le syndrome du canal carpien en escalade

Qu’est-ce que c’est ?

Lorsque le nerf mĂ©dian est compressĂ© au niveau du poignet, on appelle ça le syndrome du canal carpien. Cela se traduit par des fourmillements, des picotements, un engourdissement progressif ou encore des douleurs qui peuvent remonter dans l’avant-bras. Plus la maladie progresse, plus les symptĂŽmes s’amplifient. Ils peuvent aussi apparaĂźtre la nuit, jusqu’Ă  gĂȘner le sommeil. A un stade avancĂ©, on perd de la force de prĂ©hension et il arrive de lĂącher des objets.

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition du syndrome du canal carpien : grossesse, mĂ©nopause, diabĂšte, des maladies osseuses, etc. De plus, certaines personnes peuvent avoir un canal carpien naturellement trop Ă©troit, ce qui comprime le nerf mĂ©dian. Petite info intĂ©ressante, ce syndrome est plus frĂ©quent chez les femmes que chez les hommes et apparaĂźt plus souvent aprĂšs 40 ans.

Il y a Ă©galement des facteurs extĂ©rieurs dĂ©pendants de notre mode de vie qui peuvent favoriser l’apparition de ce syndrome. Pour faire simple, ce sont toutes les activitĂ©s, professionnelles ou de loisir, qui sur-sollicitent les poignets par des positions non naturelles, des mouvements rĂ©pĂ©titifs, ou encore des vibrations. Par exemple les personnes exerçant des mĂ©tiers manuels comme les agriculteur.trice.s, les peintres, les caissier.Ăšres, ou encore des mĂ©tiers de bureau qui nĂ©cessitent l’utilisation de clavier et souris sur une longue durĂ©e.

Comme on vous le disait, les facteurs extĂ©rieurs peuvent aussi ĂȘtre issus de nos activitĂ©s extra-professionnelles et de nos loisirs. Le jardinage, le bricolage, le sport… sont des activitĂ©s qui sollicitent Ă©normĂ©ment nos mains. Dans certains cas, il suffit qu’on pratique l’une d’entres-elles de façon soudaine et excessive pour que les premiers symptĂŽmes apparaissent. Ce n’est Ă©videmment pas une gĂ©nĂ©ralitĂ©, nous n’avons pas tous les mĂȘmes prĂ©dispositions, ni les mĂȘmes corps !

La pratique de l’escalade nĂ©cessite une stimulation quasi-permanente des membres supĂ©rieurs. Grimper est un mouvement naturel mais les contraintes exercĂ©es sur nos doigts et poignets sont Ă©normes. Rappelez-vous la composition du canal carpien : les tendons des flĂ©chisseurs des doigts et le nerf mĂ©dian. La sollicitation excessive des tendons peut provoquer leur inflammation, ainsi que celle des tissus qui se trouvent autour. Ils prennent donc plus de place, et, par consĂ©quence, il reste moins de place pour le nerf mĂ©dian. VoilĂ  pourquoi le syndrome du canal carpien en escalade est une pathologie de plus en plus courante.

Le syndrome du canal carpien en escalade - Passage difficile des message nerveux
Les messages nerveux qui essaient de passer dans un poignet atteint du syndrome 😂

Comment le soigner ?

Lors de l’apparition des symptĂŽmes, la premiĂšre chose Ă  faire est de se reposer. Dans un tiers des cas, les symptĂŽmes disparaissent comme ils sont arrivĂ©s et le repos est suffisant. Pour optimiser vos pĂ©riodes de repos, vous pouvez porter une attelle pour immobiliser le poignet. Vous pouvez la porter pendant la nuit afin qu’elle ne vous handicape pas dans vos mouvements du quotidien.

En complĂ©ment du repos et si les symptĂŽmes persistent, la cause du syndrome du canal carpien en escalade Ă©tant une inflammation, on peut aussi mettre de la glace sur le poignet touchĂ©. Autre solution naturelle qui pourrait vous aider, ce sont des cataplasmes d’argile verte. Ce produit magique a, entre autres, des propriĂ©tĂ©s apaisantes et anti-inflammatoires. Il est notamment conseillĂ© pour soigner les tendinites. Si vous voulez en apprendre plus Ă  son sujet et savoir comment faire ces cataplasmes, on vous conseille d’aller lire notre article sur l’argile verte pour soigner les tendinites.

Si cela ne suffit pas et que vous prĂ©fĂ©rez des mĂ©thodes plus conventionnelles, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires pour traiter l’inflammation (logique, hein) et si la douleur est importante, vous pouvez Ă©galement prendre du paracĂ©tamol pour la diminuer. Attention cependant avec l’auto-mĂ©dication, on vous conseille de consulter un mĂ©decin pour ĂȘtre certain que ce traitement, mĂȘme ponctuel, vous convient et est adaptĂ© Ă  votre cas. 🙂

Un kinĂ©sithĂ©rapeute pourra vous conseiller des exercices Ă  rĂ©aliser pour diminuer la tension accumulĂ©e au niveau du poignet, et surtout, mettre en place un traitement de prise en charge globale de vos membres supĂ©rieurs et de votre corps en gĂ©nĂ©ral. Et oui, tout est liĂ©, il ne suffit pas toujours de traiter uniquement l’endroit qui nous fait souffrir.

Pour les affections les plus graves qu’on ne parvient pas Ă  guĂ©rir, une opĂ©ration chirurgicale est possible. Elle consiste Ă  sectionner une partie des ligaments qui se trouvent au-dessus du canal carpien pour le dĂ©compresser. L’opĂ©ration fonctionne pour la majoritĂ©, mais ce n’est pas le cas pour tous. Et surtout, le temps pour retrouver ses capacitĂ©s est assez long. Il se peut mĂȘme qu’on ne retrouve jamais 100% de notre capacitĂ© de force et de sensibilitĂ© dans les doigts.

Avant d’en arriver-lĂ , sachez qu’on peut mettre en place quelques gestes simples pour prĂ©venir l’apparition du syndrome du canal carpien en escalade.

Comment le prévenir ?

Mieux vaut prĂ©venir que guĂ©rir ! On a entendu cette phrase des dizaines de fois dans notre vie. Et pour cause, il vaut mieux agir en amont pour que notre canal carpien ne devienne pas un problĂšme, non ? La prĂ©vention c’est souvent du bon sens et c’est surtout facile Ă  mettre en place dans notre quotidien.

1ïžâƒŁ S’Ă©chauffer

L’Ă©chauffement rĂ©duit de 50% le risque de blessure. Cette phrase aussi on vous l’a dite des dizaines de fois chez Climb Camp. On rĂ©itĂšre encore une fois, parce que vraiment, on en est convaincus. 😉 Le fait de s’Ă©chauffer les poignets (dans ce cas en particulier) va permettre d’Ă©viter une sollicitation soudaine et intense qui pourrait crĂ©er des lĂ©sions. Qui dit lĂ©sions dit inflammation, et ça, vous avez compris que votre nerf mĂ©dian, il n’aime pas trop. Donc pour Ă©viter l’apparition du syndrome du canal carpien en escalade, on s’Ă©chauffe et on n’oublie surtout pas nos poignets et nos doigts !

2ïžâƒŁ S’Ă©tirer.

Les Ă©tirements ont pour but de relĂącher les tensions accumulĂ©es dans nos muscles, ligaments, articulations. Pour nos poignets, ils permettent de maintenir une bonne mobilitĂ© des doigts. Ils vont aussi faire du bien Ă  nos avant-bras de grimpeurs qui peuvent souvent ĂȘtre sujet au phĂ©nomĂšne des “bouteilles”.

Il existe beaucoup de diffĂ©rentes façons de s’Ă©tirer les poignets, vous pouvez facilement trouver des exercices sur internet. On vous met ici une vidĂ©o trĂšs courte prĂ©sentant quelques Ă©tirements simples Ă  rĂ©aliser chez vous, quand vous le souhaitez. C’est une vidĂ©o axĂ©e sur le yoga mais les exercices sont trĂšs efficaces pour prĂ©venir l’apparition du syndrome du canal carpien en escalade.

3ïžâƒŁ S’hydrater et avoir une alimentation Ă©quilibrĂ©e

Maintenir une bonne hydratation ainsi qu’une alimentation Ă©quilibrĂ©e font partie des gestes assez faciles Ă  mettre en place. Les cellules de votre corps ont besoin de nutriments pour ĂȘtre au top et se reconstruire. PrivilĂ©giez des aliments aux vertus anti-inflammatoires comme les fruits, les lĂ©gumes, les viandes maigres, les poissons gras et Ă©vitez au maximum les sucres raffinĂ©s, les aliments frits, etc., qui sont inflammatoires.


Vous savez tout sur le syndrome du canal carpien en escalade. Si vous ne deviez retenir qu’une chose, c’est qu’on peut mettre en place des gestes simples pour prĂ©venir l’apparition du syndrome. Si vous souffrez de cette pathologie, ne laissez pas les choses s’empirer et un repos complet suffira peut-ĂȘtre Ă  vous remettre sur pied (ou sur poignet ? 😉). Ecoutez-vous et prenez soin de vous amis grimpeurs ! 🙏