Disclaimer : cet article a pour but de vous donner des Ă©lĂ©ments de rĂ©flexion par rapport au fait de grimper enceinte. Chaque femme est diffĂ©rente, chaque grossesse est diffĂ©rente et rien ne remplace l’avis d’un professionnel de santĂ© qui saura vous guider en tenant compte de votre situation.

Continuer Ă  grimper en Ă©tant enceinte ?

Est-ce que vous en avez envie ?

Grimper enceinte ou non, il y a autant de rĂ©ponses possibles que de femmes enceintes ! Il n’y a aucune rĂšgle fixe, Ă  part : faites comme vous le sentez. Personne ne sait mieux que vous comment vous vous sentez dans votre corps, de quoi vous avez envie et si vous vous sentez capable de grimper ou non.

Certaines auront peur dĂšs les premiĂšres semaines et n’oseront plus du tout grimper, d’autres se sentiront totalement sereines face Ă  la pratique de l’escalade et continueront Ă  grimper mĂȘme dans les derniers mois.

L’escalade est un sport qui semble dangereux du fait de la hauteur, mais ce n’est pas une vĂ©ritĂ© absolue. C’est comme pour tout dans la vie, nous avons tous un ressenti et un vĂ©cu propres qui font que notre curseur de dangerositĂ© sera totalement diffĂ©rent pour telle ou telle activitĂ©.

Par exemple, Ă  titre personnel, je trouve beaucoup plus dangereux de faire du vĂ©lo en Ă©tant enceinte que de l’escalade en salle. Pourtant, une autre femme pourra trouver inconscient de grimper enceinte alors qu’elle ne verra aucun risque au fait d’aller en vĂ©lo Ă  ses rendez-vous de suivi de grossesse.

C’est un vaste sujet, et si vous l’avez dĂ©jĂ  abordĂ© avec votre entourage, vous avez dĂ» vous rendre que tout le monde y va de son “conseil” … MĂȘme s’ils n’ont jamais grimpĂ© de leur vie. 😅

Bref, le plus important, c’est de savoir si vous en avez envie ou non et de vous Ă©couter. Restez en accord avec vous-mĂȘme, c’est le meilleur moyen pour vivre ces quelques mois en toute sĂ©rĂ©nitĂ©.

đŸ‘©â€âš•ïž Demandez un avis mĂ©dical

Ensuite, vous devez quand mĂȘme vous demander : “est-ce risquĂ© pour le bon dĂ©roulement de ma grossesse ?”. À cette question, on ne vous donne qu’une seule rĂ©ponse : demandez l’avis du professionnel de santĂ© qui vous suit.

Il vous dira forcĂ©ment qu’il faut Ă©viter les efforts trop intenses, les chocs et les sports qui sollicitent les abdominaux. Sans forcĂ©ment vous imposer de tout arrĂȘter, votre mĂ©decin vous conseillera certainement de choisir une autre discipline plus calme dĂšs 3 mois de grossesse. C’est peut-ĂȘtre le moment de se mettre au yoga aprĂšs tout. 😉

Chaque grossesse est diffĂ©rente et tout n’est pas toujours rose. Il se peut qu’un souci physique vous empĂȘche de grimper enceinte et vous oblige Ă  stopper vos activitĂ©s sportives. Dans ce cas, malgrĂ© votre volontĂ© de continuer, ne faites pas de folies et Ă©coutez les consignes de votre mĂ©decin.

Précautions à prendre

MĂȘme si vous en avez envie et que tous les voyants sont au vert du cĂŽtĂ© mĂ©dical, il y a des prĂ©cautions Ă  prendre pour pouvoir grimper enceinte.

S’Ă©chauffer encore plus

Pendant la grossesse, le corps d’une femme change considĂ©rablement pour faire de la place au petit ĂȘtre humain en cours de fabrication. Et pour faire cette place, c’est trĂšs simple, le corps se dĂ©tend et s’Ă©largit. Et ce pas seulement au niveau du ventre, mais partout ! Cela se voit surtout au niveau de la sangle abdominale et des hanches, mais aussi Ă  toutes les articulations qui deviennent plus laxes.

Le corps est donc plus fragile et il est impĂ©ratif d’en prendre encore plus soin. Ça passe par une phase d’Ă©chauffement plus longue que d’habitude qu’il ne faut surtout pas nĂ©gliger car n’oubliez jamais qu’un Ă©chauffement bien rĂ©alisĂ© rĂ©duit de 50% les risques de blessure.

Adapter sa grimpe

ArrĂȘter le bloc la grimpe en tĂȘte

Le problĂšme avec la grimpe, c’est que certaines disciplines comme le bloc demandent un gainage constant et la chute fait entiĂšrement partie de la pratique. Tout ce qu’il ne faut pas quand on est enceinte. 😅 Donc si possible, on arrĂȘte le bloc le temps de la grossesse.

Mieux vaut aussi Ă©viter la grimpe en tĂȘte car les chutes peuvent ĂȘtre assez violentes et peuvent occasionner des chocs au niveau du ventre, Ă  cause du baudrier. La grimpe en moulinette avec un assurage sec reste une trĂšs bonne alternative pour grimper enceinte car mĂȘme si chute il y a, ça sera sur le dos et Ă  aucun moment vous ne prendrez de choc sur le ventre.

Grimper des voies plus simples

La fatigue, le corps qui change, le fait de devoir minimiser la sollicitation des abdominaux… Tant de raisons qui font que votre Ă©tat d’esprit face Ă  la grimpe va forcĂ©ment ĂȘtre chamboulĂ©. Il se peut que dans votre pratique habituelle vous soyez toujours Ă  la recherche de la performance et du dĂ©passement de soi. Pendant votre grossesse, mieux vaut mettre de cĂŽtĂ© cette recherche de performance. L’escalade sera surtout un moyen de maintenir une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre pour vous dĂ©tendre.

Pour pouvoir continuer Ă  grimper enceinte en toute sĂ©curitĂ©, il faudra sans doute que vous choisissiez des voies plus simples, sans dĂ©vers, sans mouvements qui nĂ©cessitent un gainage intense. Et puis surtout, plus le temps va passer, plus votre ventre sera imposant. Il arrivera forcĂ©ment un moment oĂč il va beaucoup vous gĂȘner et vous ne pourrez vraiment plus grimper Ă  votre niveau habituel.


Quelle que soit votre situation, que vous ayez envie ou pas, que vous soyez physiquement capable ou pas de continuer Ă  grimper enceinte, n’oubliez pas que c’est temporaire. Ce ne sont que quelques mois avant d’ĂȘtre de nouveau entiĂšrement maĂźtre de son corps. Et puis quand votre bĂ©bĂ© sera plus grand, vous pourrez l’initier Ă  l’escalade et partager votre passion avec lui. La grimpe a de nombreux bienfaits pour le dĂ©veloppement des enfants ! 😉