La grimpe « artif » ou encore « libre » on en entend parfois parler sans trop comprendre en quoi ça consiste. Nous vous expliquons trÚs simplement dans cet article quelle est la différence entre escalade artificielle et libre.

DĂ©finitions

Escalade artificielle (artif)

Différence entre escalade artificielle, traditionnelle et libre - Escalade artificielle

L’escalade artificielle ou « artif » est pratiquĂ©e sur des voies qui ne comportent pas d’Ă©quipements. C’est le grimpeur qui dispose lui-mĂȘme les protections et Ă©quipements sur la voie.

L’Ă©quipement d’un grimpeur d’artif comprend des pitons, crochets, copperheads, bicoins, coinceurs, jumars, poulies de hissage, Ă©triers, daisy chains et marteau.

Ici, le grimpeur s’aide des ancrages rĂ©alisĂ©s (tractions et appuis) ainsi que de la corde (hissage) pour progresser sur la voie.

Étant donnĂ© qu’il n’est pas simple de positionner les protections sur tout type de voie, c’est principalement dans les fissures que cette discipline se pratique.

L’escalade artificielle reprĂ©sentait la pratique normale de l’escalade jusqu’en 1960. Depuis ces annĂ©es lĂ , les amĂ©liorations techniques ainsi que la condition physique des athlĂštes ont permis d’engager des parois sans transporter un tel attirail. C’est le dĂ©but de l’escalade libre.

Escalade libre

Différence entre escalade artificielle, traditionnelle et libre - Escalade libre

On appelle escalade libre la pratique consistant à progresser sur la paroi en utilisant uniquement ses capacités physiques.

Si l’on grimpe une voie dĂ©jĂ  Ă©quipĂ©e de points d’ancrages, on parle d’escalade sportive tandis que si on pose ses propres protections amovibles, on parle d’escalade traditionnelle.

Il n’y a ici pas de matĂ©riel possible pour faciliter la progression, contrairement Ă  l’escalade artificielle. Le seul moyen d’atteindre le sommet est donc par l’intermĂ©diaire des prises sur la paroi.

Le seul Ă©quipement du grimpeur est son systĂšme d’assurage. Il ne doit jamais l’aider dans son ascension. En escalade libre le grimpeur ne doit pas se reposer dans son baudrier en pleine voie, ni ĂȘtre assurĂ© trop sec de maniĂšre Ă  soutenir son poids. Une voie ne sera pas validĂ©e si le grimpeur a obtenu de l’aide matĂ©rielle.

Aux Jeux Olympiques, les disciplines d’escalade reprĂ©sentĂ©es (voie, bloc et vitesse) sont dites « libres ». Si vous souhaitez en savoir davantage sur les diffĂ©rents types d’escalade libre, nous listons les principaux dans cet article.

Le principal type d’escalade libre est l’escalade sportive, largement rĂ©pandue Ă  notre Ă©poque.

Résumé : différence entre escalade artificielle et libre

Et pour vous simplifier au maximum les choses, voici un tableau comparatif résumant la différence entre escalade artificielle et libre.

Escalade artificielleEscalade libre
🧰 EncombrementLe grimpeur est trĂšs chargĂ© car il grimpe avec des Ă©quipements de protection et de progression (coinceurs, Ă©triers, poulies…)Le grimpeur est moins chargĂ© car il grimpe avec moins d’Ă©quipements de protection lĂ©gers (dĂ©gaines et coinceurs)
⌛ DurĂ©e de l’ascensionLonguesRapides
đŸ‘„ Proportion de pratiquantsFaibleImportante
⛰ EnvironnementUniquement en extĂ©rieurExtĂ©rieur et salle
😮 Repos (possible mais…)AutorisĂ©Non autorisĂ©

Maintenant, la diffĂ©rence entre escalade artificielle et libre n’a plus de secret pour vous !