Née de la rencontre entre passion pour le travail du bois et amour de la grimpe, zoom sur la poutre d’escalade portative Block’Wood !

Block’Wood : poutres & agrès en bois pour l’escalade

Du travail du bois…

Non nous ne vous raconterons pas l’histoire d’un célèbre chasseur-cueilleur mais bien d’un charpentier-grimpeur !

Derrière Block’Wood, il y a Valentin Bijasson, artisan du bois depuis 2005. Il a effectué son apprentissage auprès des compagnons de devoir en tant que « charpentier constructeur bois ».

Après des années d’itinérance en France et à l’étranger, Valentin a eu l’occasion de former à son tour de jeunes charpentiers au travail du bois pour enfin devenir chef d’équipe dans une entreprise de charpente construction bois au nord de Lyon.

… à la grimpe !

En 2015, il découvre l’escalade dans un club de la région Lyonnaise et c’est quelques années plus tard, pendant le confinement lié à la crise sanitaire du covid-19, que tout a commencé.

Contraint de rester chez lui, Valentin a pu continuer son entraînement d’escalade sur sa poutre en résine. Seulement, il a très rapidement eu envie d’explorer de nouvelles préhensions et d’élargir les possibilités de son outil. Lui vient alors en tête l’idée de créer sa propre poutre en bois 100% personnalisée !

Ses premiers prototypes ont rapidement été appréciés de ses amis grimpeurs et commencent à équiper les garages de son entourage, se perfectionnant peu à peu selon les multiples retours des pratiquants.

Fier de son travail et encouragé par ses proches, en mai 2020, Valentin décide de se lancer officiellement dans la production d’agrès d’entrainement pour l’escalade : Block’Wood voit le jour.

Zoom sur la poutre d’escalade portative Block’Wood

La poutre

📋 Caractéristiques

Largeur47 cm
Hauteur7,5 cm
Profondeur3,5 cm
Poids815 g

📏 Les trous

La poutre d’escalade portative Block’Wood est constituée de 3 réglettes de 4 doigts de profondeurs variables, ainsi qu’un bi-doigts :

Test de la poutre d'escalade portative Block'Wood - Anatomie
TrousProfondeurDifficulté
4 doigts25 mmDébutant
4 doigts20 mmIntermédiaire
4 doigts15 mmAvancé
Bi-doigts25 mmAvancé

La fixation

Aux extrémités de la poutre d’escalade portative Block’Wood, on retrouve 2 trous, dans lesquels se glissent une cordelette. Cela nous permet, en faisant usage d’un mousqueton et d’une seconde petite cordelette, de la suspendre à peu près à n’importe quel support horizontal de forme cylindrique ou rectangulaire.

Remarque : la cordelette ne traverse pas la poutre d’escalade en suivant un axe perpendiculaire, mais bien avec un léger angle, ce qui permet de contrebalancer l’inclinaison prise par la poutre lorsqu’on se pend dessus. Un procédé simple et essentiel, mais bien vu !
D’ailleurs, les cordelettes de fixation sont fournies avec la poutre. 😉

« Pourquoi utiliser une poutre d’escalade portative plutôt qu’une poutre d’escalade murale ? »

  • Pour ne pas avoir de contraintes de fixation murale.
    Vous n’avez pas de mur porteur libre ? Vous craignez de percer un mur car vous vivez en location ? Toutes les raisons sont bonnes !
  • Pour pouvoir l’emmener partout avec vous !
    Vous souhaitez avoir de quoi vous échauffer au pied d’une falaise ? Vous partez en vacances 2 semaines et vous n’envisagez pas que ça aussi les vacances pour vos doigts ? 😈 Vous voulez simplement faire votre sport en extérieur car il fait beau et que c’est aussi l’occasion de synthétiser un peu de vitamine D ? Là encore le côté nomade de ce type de poutre est un réel atout.

« Où suspendre ma poutre ? »

  • Sur une branche d’arbre
  • Sur une cage de foot, de hand, etc.
  • Sur une barre de traction
  • Pour les vieilles maisons, sur un poutre existante (une vraie !) en faisant usage du légendaire duo point d’ancrage / maillon rapide
  • Etc.

L’avis de l’équipe Climb Camp

📦 Transport & fixation

La poutre est légère et compacte, ce qui la rend extrêmement agréable lors des transports.

Test de la poutre d'escalade portative Block'Wood - Fixation simple

Fixation simple

À la réception, la poutre est fournie avec une cordelette permettant une attache de la poutre en « cintre ».

Cette méthode s’avère extrêmement pratique car elle va permettre une attache rapide et facile (en veillant à ce que la poutre soit toujours parallèle au sol), en cas de transport régulier.

Test de la poutre d'escalade portative Block'Wood - Fixation double

Fixation double

En revanche, en cas d’utilisation plutôt sédentaire, sur barre de traction, nous avons personnellement préféré revoir le système de fixation en utilisant 2 cordelettes distinctes.

Cela permet de répartir le charge sur 2 points de contact et ainsi réduire la force exercée sur la barre (barre qui se plie au centre à la longue, barre fixée en encadrement qui glisse, etc.).

🤏 Préhensions

Simple mais efficace, ce sont les mots qui caractérisent la poutre d’escalade portative Block’Wood. Elle permet de travailler 2 grands types de préhensions : le bac et les trous.

Test de la poutre d'escalade portative Block'Wood - Prise bac
Test de la poutre d'escalade portative Block'Wood - Prise trous

Le bac

Le fait que cette poutre d’entraînement ne soit pas attachée au mur la rend idéale pour pratiquer les tractions. Nous pouvons facilement travailler selon les 2 angles principaux, à savoir :

  • en pronation (paumes de mains vers l’opposé – traction standard),
  • en supination (paumes de mains vers soi).

L’arrondi sur la partie supérieure de la poutre, rend le travail agréable sur ces mouvements.

Ce bac est aussi un excellent moyen de pratiquer la suspension, un exercice simple mais redoutable que nous ne vanterons jamais assez, surtout au pays de la grimpe !

Les trous

Ça y est, vient le moment de sortir nos plus beaux semi-arqués sur la poutre ! Et pour cela, la poutre propose 8 trous différents, positionnés en miroir (4 et 4).

Les profondeurs de trous proposées (de 15 mm à 25 mm) par la poutre d’escalade portative Block’Wood ont dans notre cas constitué une plage de travail optimale. La possibilité de nous lester nous permet de travailler notre force maximale sans ressentir le besoin d’une réglette plus profonde.

Bonne nouvelle, si ces profondeurs vous paraissent trop confortables, vous avez la possibilité de contacter Valentin depuis son site web pour lui demander une poutre personnalisée. Le 4 doigts à 10 mm de vos rêves pourrait donc très vite devenir réalité. 😎 En revanche, quand nous avons demandé à Valentin s’il avait la possibilité de « creuser » au-delà de 25 mm pour la rendre accessible à un public moins rompu à l’exercice, il nous a répondu que cela nuirait à la solidité du modèle. Et oui, avec 3,5 cm de profondeur, il fallait s’en douter.

Notez que les bordures de trous sont arrondis, ce qui permet bien évidemment de ne pas se faire cisailler les doigts. En revanche cet arrondi couplé à une matière en bois, a tendance à parfois nous faire glisser sur des suspensions lestées > 5 secondes. C’est le prix de la douceur et de l’écologie ! Ce n’est d’ailleurs pas vraiment une surprise car il s’agit bien là du principal (et à notre opinion seul) défaut du bois, là où la résine, par son aspect granuleux va optimiser l’adhérence. Mais rassurez-vous, une micro pellicule de magnésie sur le bout des doigts et ce petit désagrément est devenu de l’histoire ancienne.

Pour ceux qui souhaitent travailler leurs tendus en plat, il faudra compter sur son grand frère, j’ai nommé la poutre fixe Bloc’Wood !

La pseudo-pince

À côté de ça, nous sommes allés chercher une préhension proche de la pince sur les extrémités de la poutre. Pour l’illustrer, imaginez vous en train de tenir un journal grand ouvert face à vous. Allez-y, faites-le. 😉

Vous visualisez la préhension ? Et bien imaginez-vous la tenir sur la poutre. Les angles arrondis de la partie supérieure permettent, pour ceux qui le souhaitent, de faciliter l’exercice en plaçant ses pouces un poil à l’horizontale.

✨ Finition

C’est beau.
D’apparence très simple, cette poutre n’en demeure pas moins un bel objet que nous sommes heureux de voir trôner dans le salon !

C’est solide.
Si les essences de bois utilisées sont esthétiques au regard, elles sont aussi résistantes et dures au toucher.

💚 La marque

Outre l’objet en lui-même, nous ne sommes pas insensibles au fait que la marque Block’Wood partage des valeurs qui nous sont chères en prônant l’artisanat, le Made in France et l’éco-responsabilité.

💬 On a demandé à Valentin quels bois étaient utilisés pour quels accessoires.

Pour ce qui est de la matière, j’utilise du bois local (frêne, hêtre, chêne) ou des chutes de bois recyclé auxquelles je donne une seconde vie. Il n’y a pas de type de bois réservé à un modèle plus qu’un autre. Je travaille avec ces 3 essences qui ont à peu de chose près la même masse volumique.

Valentin Bijasson – Fondateur de Block’Wood

💬 Et lorsqu’on demande à Valentin d’où proviennent les bois en question, sa réponse est tout ce qu’on aurait pu imaginer de mieux :

Dans une démarche éco-responsable, j’essaie au maximum d’utiliser des chutes de bois massif ou de panneaux contre-collés qui sont destinés à la benne. Je rachète aussi des lots de chutes à des entreprises de menuiserie pour qui elle sont trop petites. Lorsque j’ai besoin d’acheter du bois pour mes modèles les plus volumineux, je travaille avec une petite scierie locale afin d’avoir un circuit court.

Valentin Bijasson – Fondateur de Block’Wood

Résumé

Allez, il est temps de vous résumer notre test de la poutre d’escalade portative Block’Wood ! En quelques mots : on a adoré. 🤩

📦 Transport & fixationUne poutre extrêmement légère et compact que l’on peut installer partout en un mouvement.
🤏 PréhensionsMentions spéciale au bac permettant des suspensions et tractions, aux trous aux épaisseurs variées et bien calibrées ainsi qu’à notre petite pseudo-pince qu’on sort de derrière les fagots.
✨ FinitionUn accessoire d’entraînement qui est aussi un bel objet en bois robuste.
💚 MarqueUne marque qui prône artisanat, Made in France et éco-responsabilité.

Si vous avez des objectifs de gains de résistance et de force pour l’escalade, on ne peut que vous encourager à commander la poutre d’escalade portative Block’Wood ! 💪