Tous

🎬 5 films d’escalade incontournables

Nous le savons tous, la grimpe à haut niveau, c’est une activité sportive mais aussi une mentalité, un mode de vie. Nous vous proposons ici 5 films d’escalade qui illustrent à merveille toutes ces valeurs… entre rapprochement avec la nature et dépassement de soi.

Les meilleurs films d’escalade

#1 VALLEY UPRISING

Ce documentaire retrace l’histoire de l’escalade dans les vallées du Yosemite. Il nous révèle comment les grandes falaises de cet endroit sont devenues aussi cultes et convoitées des générations de grimpeurs qui ont suivi. Vous apprécierez davantage ce film si vous avez déjà vu « The Dawn Wall » et « Free solo », car il relate des premières ascensions dans les Big Wall de la région.

Tout a commencé avec l’arrivée de jeunes grimpeurs passionnés au style hippie qui ont su, génération après génération, repousser les limites de l’escalade. Ils rivalisaient les uns avec les autres pour la suprématie des falaises de la vallée. Ce documentaire retrace les épopées incroyables de grimpeurs tels que Jim Bridwell, Lynn Hill ou le regretté Dean Potter, ainsi que tous leurs acolytes, qui devinrent à leur tour les grands noms de la discipline. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver sur Netflix.

#2 THE DAWN WALL

Ce film retrace l’incroyable histoire de Tommy Caldwell, un grimpeur hors du commun qui s’est lancé avec son compagnon d’escalade Kevin Jorgenson à l’assaut de la montagne El Capitan. Haute de plus de 900 mètres et située dans la vallée de Yosemite aux Etats-Unis, elle est .
Les yeux de l’Amérique sont tournés vers ces deux jeunes grimpeurs talentueux pendant une ascension éprouvante de 19 jours remplie de rebondissements ! Une bien belle démonstration de force mentale. Un des meilleurs films d’escalade que vous pouvez également le retrouver sur Netflix.

#3 FREE SOLO

Alex Honnold, icône de sa discipline, est un grimpeur réputé pour ses ascensions en « free solo » (sans assurage ni équipement de sécurité). Ce chef-d’œuvre produit par National Geographic a obtenu l’Oscar du meilleur film documentaire en 2019.

Malgré les mises en garde de son entourage, Alex Honnold n’est pas prêt à renoncer à son défi d’escalader El Capitan. Un Big Wall de près d’un kilomètre de haut, situé dans le parc national de Yosemite, qu’il n’est pas prêt d’oublier. Nous le suivons lors de sa préparation physique et mentale avant d’aborder le défi le plus ambitieux de sa vie. Un film qui donne des frissons !

#4 AGE OF ONDRA

Age of Ondra est un des films d’escalade qui représente le mieux l’importance de la volonté dans ce sport. On nous en apprend plus sur Adam Ondra et les secrets de sa réussite. Quel genre de mutant faut-il être pour grimper les voies d’escalade les plus dures du monde ? À 26 ans seulement, Adam est le premier grimpeur à avoir sorti « Silence », une voie cotée 9C ainsi que l’exploit d’avoir flashé  « Super Crackinette », une voie 9A+. Si certaines de ses techniques d’entraînement peuvent paraître atypiques, une chose est sûre, elle sont plutôt efficaces !

#5 MERU

Parce qu’il nous manquait une petite touche d’Himalaya dans ce monde de grimpeurs, voici Meru ! Il s’agit d’un film documentaire américano-indien relatant la première ascension du pic Meru, un sommet de 6 310m d’altitude au coeur de l’Himalaya Indien. Conrad Anker, Renan Ozturk et Jimmy Chin ont signé la première ascension par la voie « Shark’s Fin » après trois tentatives et trente jours cumulés en paroi.

Le « Shark’s Fin » tire son nom de sa forme triangulaire rappelant un « aileron de requin ». Pour faire simple, c’est 700 mètres de pente neigeuse à 45 degrés suivis de 1 200 mètres de rocher raide, parfois surplombant. C’est comme si on avait posé El Capitan, la célèbre paroi du Yosemite, sur une montagne de 5000m… Rien que ça !

Avec tous ces films d’escalade, ne nous dites pas que vous n’avez pas envie d’aller grimper, et surtout, que vous ne savez pas quoi faire ce soir… 😉

Photo de couverture par dcondrey – https://pixabay.com/fr/photos/cam%C3%A9raman-filmproduction-action-485514/
Affiches des films issues de Netflix et AlloCine