Les différents types de coinceurs en escalade

🆚 Les différents types de coinceurs en escalade

Thibaud

Matos, Focus Ă©quipement

L’apparition des coinceurs en escalade artificielle et traditionnelle a supposé une nouvelle manière d’affronter les fissures, trous et autres anfractuosités de la roche par rapport aux pitons habituels qui impliquaient perte de temps et détérioration de la roche.

En constante évolution, faisons un point ensemble sur les différents types de coinceurs en escalade.

Qu’est-ce qu’un coinceur ?

Un coinceur est une pièce métallique qui s’insère dans des fissures, trous ou anfractuosités de la roche pour créer un point d’ancrage qui permette l’assurage, la progression ou l’installation de relais.

Désormais, légèreté et maniabilité sont à l’ordre du jour. Et l’évolution constante des matériaux a permis d’obtenir un équipement parfaitement adapté aux contraintes de l’escalade actuelle.

L‘escalade avec coinceurs est dite propre : contrairement aux pitons, les coinceurs actuels peuvent ĂŞtre facilement retirĂ©s, sans endommager le rocher… Ils ne laissent donc aucune trace de leur passage !

Les différents types de coinceurs

On distingue les différents types de coinceurs en deux grandes familles.

⚙️ Les coinceurs mécaniques (actifs)

Dans la famille des coinceurs mécaniques, on distingue les coinceurs à came (plus largement utilisés) et les coinceurs sans came.

Ils fonctionnent tous deux selon le principe d’un ressort qui va plus ou moins Ă©carter une pièce mobile situĂ©e Ă  l’extrĂ©mitĂ© du coinceur. Leur invention a rĂ©volutionnĂ© l’escalade, les fissures Ă  bords parallèles pouvant ĂŞtre utilisĂ©es pour la protection.

Les coinceurs Ă  came

Les coinceurs Ă  came, aussi appelĂ©s « friends », sont constituĂ©s de deux, trois, ou quatre cames montĂ©es sur un axe commun ou deux axes adjacents, de sorte Ă  ce que le fait de tirer sur l’axe principal (chute ou suspension) force les cames Ă  s’Ă©carter sur les parois de la fissure.

đź“Ź Les coinceurs mĂ©caniques Ă  came sont vendus dans diffĂ©rentes tailles pour s’adapter Ă  diverses largeurs de fissures, de 1 Ă  15 centimètres de large.

La tige centrale des friends peut ĂŞtre rigide ou flexible.

  • Les friends rigides possèdent une tige non dĂ©formable, ce qui permet de transmettre de manière optimale la force aux cames et ainsi garantir un coincement optimal. Ces friends sont donc Ă  utiliser avec des fissures verticales, mais il faut s’en mĂ©fier dans le cas de fissures horizontales, car leur rigiditĂ© peut amener Ă  un effet de levier dangereux en cas de chute.
  • Les friends flexibles possèdent une tige dĂ©formable (câble en acier simple ou doublĂ©). Leur flexibilitĂ© en cas de chute les rend plus polyvalents en Ă©tant aptes Ă  protĂ©ger une plus large gamme de fissures, notamment horizontales. MalgrĂ© cela, ils conservent une rigiditĂ© suffisante pour s’extraire de la roche facilement.

Ils reposent sur le principe de l’arc-boutement. Pour les placer, il faut :

  1. Sélectionner le coinceur de taille adaptée.
  2. Tirer sur une petite poignée, ce qui va avoir pour effet de rapprocher les cames.
  3. Insérer le coinceur dans la fissure en question.
  4. Relâcher la petite poignĂ©e afin que les cames s’Ă©cartent, se bloquant ainsi contre les parois de la fissure / trou.
  5. On mousquetonne la corde d’escalade sur la sangle, situĂ©e Ă  l’autre extrĂ©mitĂ© du coinceur.

Les tubes Ă  expansion

Bien plus spécifiques et moins répandus que les friends, on retrouve quelques modèles de coinceurs sans came comme les tubes à expansion.

Il s’agit d’un tube Ă  longueur rĂ©glable qui vient se caler entre les parois d’une fissure. On les utilise essentiellement dans de larges fissures, lĂ  oĂą les friends voient leurs limites.

Les deux extrĂ©mitĂ©s du tube sont parallèles, mais ne sont pas perpendiculaires au tube, une cordelette est fixĂ©e Ă  l’extrĂ©mitĂ© la plus haute du tube pour crĂ©er un bras de levier et faire tenir l’ensemble.

đź“Ź Les tubes Ă  expansion sont vendus dans diffĂ©rentes tailles pour s’adapter Ă  diverses largeurs de fissures, de 8 Ă  presque 50 centimètres de large.

Ils reposent sur le principe de blocage par décompression. Pour les placer, il faut :

  1. Positionner le tube de taille adaptée dans la fissure.
  2. Appuyer sur une gâchette pour dĂ©clencher l’ouverture.
  3. Ajuster la longueur d’ouverture.
  4. Bloquer le système avec la virole.

La promesse de leurs constructeurs est de créer des produits moins encombrants et plus légers. Le modèle le plus connu est le Big Bro de la marque Américaine Trango, très populaire parmi les amateurs de « off-width ».

🔩 Les coinceurs non-mécaniques (passifs)

Toute pièce mĂ©tallique encastrable situĂ©e en bout de cordelette ou câble oĂą il est possible de mousquetonner la corde sur l’autre extrĂ©mitĂ© appartient au concept de base de coinceur. Quelle que soit leur forme, ils utilisent le principe de blocage par coincement dĂ» au rĂ©trĂ©cissement d’une fissure.

Si historiquement les alliages utilisĂ©s n’Ă©taient pas optimals en terme de rĂ©sistance (bois, pierre, plastique…), ils sont aujourd’hui bien plus rĂ©sistants (aluminium, laiton, cuivre, bronze…). Il sont Ă©galement devenus de plus en plus petits, en alliages de plus en plus techniques et puis de formes très variĂ©es pour couvrir un grand nombre de besoins.

Coinceurs à câble

Les coinceurs à câbles, aussi appelés nuts, stoppers ou encore, bicoins, sont constitués d’une petite masse métallique de forme pyramidale (et oui les coinceurs aussi sont taillés en V !) dans laquelle passe une cordelette ou un câble.

Si les coins avaient Ă  l’origine des faces planes et lisses, la plupart des coinceurs pyramidaux ont dĂ©sormais une face convexe et une face concave afin d’optimiser leur stabilitĂ©, la capacitĂ© de verrouillage pouvant ĂŞtre altĂ©rĂ©e par des petits reliefs de la roche qui appuient sur une des faces du coinceur. Certains sont mĂŞme crantĂ©s.

La majoritĂ© est aujourd’hui utilisable dans l’Ă©paisseur et la largeur, ce qui dĂ©cuple les possibilitĂ©s.

📏 Étant donné leur petite taille, les coinceurs à câble sont plutôt destinés à de fines fissures (de 0,3 à 3 cm). Un jeu varié est donc nécessaire, car chaque coinceur correspond à une largeur précise de fissure.

Un anneau de câble permet le mousquetonnage sur l’extrémité inférieure, mais il faut utiliser une dégaine complète qui absorbera les mouvements de la corde en cas de chute, car un mousqueton simple risquerait de le faire bouger et de finalement le déloger.

ℹ️ Certains stoppers dit mĂ©caniques sont constituĂ©s d’un système de ressort afin d’amĂ©liorer leur capacitĂ© de fixation et augmenter la gamme de fissures. Ils s’avèrent utiles pour les fissures très Ă©troites. Bien qu’ils ne se fabriquent plus aujourd’hui, certain experts les affectionnent particulièrement. Ce sont les ancĂŞtres des friends !

Coinceurs hexagonaux

Le coinceur hexagonal, aussi appelĂ© « hexcentric » a une utilisation similaire aux coinceurs Ă  câble. Leur forme hexagonale en fait un système se verrouillant par la force, Ă  la manière d’un levier. Ainsi, un mĂŞme coinceur peut ĂŞtre utilisĂ© sur plusieurs largeurs de fissures.

📏 On les utilise comme des gros bicoins, sur des fissures variant de 3 à 9 centimètres.

Coinceurs à câble ou hexagonaux reposent sur le principe de blocage par encastrement. Pour les placer, il faut :

  1. SĂ©lectionner un endroit oĂą la fissure se resserre.
  2. Attraper un coinceur de taille adaptée par le câble.
  3. Le positionner dans la fissure.
  4. Tirer dessus d’un coup sec 1 Ă  2 fois pour le bloquer.

Voir les coinceurs

Quelques informations utiles

Les décoinceurs

Après une belle chute, il n’est pas toujours Ă©vident d’extraire ses coinceurs un peu trop emboĂ®tĂ©s. Le problème n’Ă©tant pas nouveau, vous vous doutez bien qu’il existe une solution : les dĂ©coinceurs !

Ils ont gĂ©nĂ©ralement une forme allongĂ©e et un petit crochet Ă  l’extrĂ©mitĂ© pour pousser, tirer et fouiller. Il permettent d’extraire des coinceurs passifs, mais aussi actifs.

Il en existe de nombreux modèles, plus ou moins « gadgĂ©tisĂ©s » : certains intègrent un couteau, un mousqueton, mais aussi… un dĂ©capsuleur – essentiel Ă  132 mètres d’altitude en Big Wall me diriez-vous ! 🍻

L’entretien

Pour des raisons de sécurité évidentes, il est impératif de bichonner ses coinceurs !

  • Sortez de votre Ă©quipement un coinceur ayant subi une chute importante.
  • Les friends sont des coinceurs mĂ©caniques, assurez-vous donc que poussière, terre ou encore sable ne viennent pas gĂŞner leur fonctionnement. #nettoyage #lavage
  • Si vous utilisez un système Ă  expansion, graissez-le bien.
  • Comme la majoritĂ© des EPI, il est toujours mieux de les stocker Ă  l’abri de la lumière du soleil et de la chaleur.

Remarque : le placement des coinceurs est illustré ici dans un dessein pédagogique de compréhension du système dans sa globalité. Un bon placement de coinceurs dépend de nombreuses autres variables non abordées ici comme le type de paroi, la longueur de sangle de travail, son angle, etc.

On espère que cet article vous aura permis d’y voir bien plus clair dans la jungle des diffĂ©rents types de coinceurs en escalade.