Chutes après chutes, une corde d’escalade s’abîme et perd en efficacité mais aussi en résistance. Mais quand faut-il changer sa corde d’escalade ?

Les risques liés à l’usure de la corde

La durée de vie d’une corde d’escalade dépend de son usure, physique mais aussi mécanique, qui n’est pas sans risques pour les grimpeurs.

Usure physique

L’usure de la gaine (l’enveloppe externe) peut être causée par de nombreux facteurs comme l’abrasion sur la roche, l’attaque par des produits chimiques, des coupures, etc. Et une gaine trop usée, c’est aussi une âme (partie interne responsable de ses caractéristiques mécaniques) mise en danger !

Dans des cas extrêmes, cette usure de l’âme peut conduire à la rupture de la corde et donc mettre en péril le grimpeur.

Usure mécanique

À mesure que la corde stoppe des chutes, elle va avoir tendance à se détendre. Et une corde détendue c’est une corde qui va perdre sa capacité à amortir les chocs (sa capacité d’absorption diminue).

Si de manière générale, lors d’une chute d’escalade sportive la corde s’étire de 15% à 30% de sa longueur, ce coefficient d’étirement va avoir tendance à diminuer au fur et à mesure des chutes. On dit qu’elle perd en dynamisme et devient « statique ».

Cela conduit en toute logique à des chutes plus « sèches » pour les grimpeurs.

Durée de vie d’une corde d’escalade

Durée de vie d’une corde d’escalade = historique + état

  • L’historique, c’est ce que va être capable de subir (en théorie) une corde d’escalade tout au long de sa vie.
  • L’état, c’est ce qu’a subi (de manière réelle) une corde d’escalade au long de sa vie.

L’historique (usure théorique)

L’historique d’une corde d’escalade est constitué de sa longévité et des « traumatismes » qu’elle aura subi.

Longévité

En fonction de leur fréquence d’utilisation, les fabricants de cordes d’escalade déterminent une durée de vie théorique.

Fréquence d’utilisationDurée de vie théorique
Quasi-quotidienneMoins de 1 an
HebdomadaireJusqu’à 1 an
Plusieurs fois / moisJusqu’à 3 ans
Une fois / moisJusqu’à 5 ans
Une ou deux fois / anJusqu’à 7 ans
JamaisJusqu’à 10 ans

Elle peut atteindre 10 ans pour les cordes jamais utilisées.

Cette valeur va rapidement décroître en fonction de leur fréquence d’utilisation, allant jusqu’à moins d’un an pour les cordes quasi-quotidiennement sollicitées (généralement en salle d’escalade / SAE…).

Et oui, aussi dur que ça puisse paraître, votre corde d’escalade pourrait bien rendre l’âme (l’âme…) bien avant votre meilleur paquet de pâtes ! 🥣

Bichonnez votre corde !

  • Pour s’assurer que ce tableau de longévité indicatif soit le plus pertinent possible, il est bien entendu inutile de vous préciser que l’entretien et l’utilisation de sa corde d’escalade sont primordiaux. N’hésitez pas à consulter notre article dans lequel nous vous livrons 5 astuces pour prolonger la durée de vie d’une corde d’escalade.
  • Il est aussi important de souligner que de bonnes conditions d’entreposage de la corde sont nécessaires pour que ces chiffres soient les plus représentatifs. Mais une corde bien entreposée, c’est quoi au juste ? 🤔 C’est une corde propre, bien pliée, dans un endroit frais, sans humidité et non exposée au soleil !

Traumatismes

Notez quelques part vos gros plombs en escalade, car votre corde, elle, s’en souviendra ! Et oui, une corde d’escalade aussi peut subir des traumatismes !

Outre ces seuils indicatifs de longévité en fonction de la fréquence d’utilisation, les fabricants définissent également un nombre maximal de 5 à 8 chutes de facteur 1.77 et de masse 80kg, pour laquelle la corde doit résister. Ces tests sont réalisés en laboratoire et représentent les pires chutes envisageables en escalade ou alpinisme. Elles sont définies par les normes EN 892 et UIAA 101.

Au-delà de ce nombre, la corde aura trop perdu en capacité dynamique et les chutes seront dangereuses. Alors gardez un registre avec tous les traumatismes de ce type, afin de ne plus utiliser une corde trop usée.

Bon en réalité, ces chutes sont extrêmement rares, et votre corde ne les attendra pas éternellement pour s’user… De petites chutes répétées vont évidemment user votre corde, sans pour autant la rompre net, d’où l’importance de contrôler l’usure de sa corde d’escalade. 👇

L’état (usure réelle)

Maintenant que nous avons levé l’ombre sur l’usure théorique des cordes d’escalade, il est important de souligner que sur le terrain, certains facteurs peuvent faire varier ces chiffres. Au-delà des normes indiquées par les fabricants d’EPI comme Petzl, Mammut ou Beal, c’est bel est bien l’usure réelle qu’il va falloir très régulièrement surveiller sur votre corde d’escalade ou d’alpinisme.

Une corde coupée, brûlée, décolorée, effilochée ou encore atteinte de produits chimiques aura donc tout intérêt à être surveillée de près et diagnostiquée à temps, car il est évident que sa durée de vie en pâtira.

Pour en savoir plus sur les vérifications qu’il est important d’effectuer régulièrement sur sa corde d’escalade, nous vous encourageons à consulter notre article dans lequel nous détaillons comment contrôler l’usure de sa corde d’escalade.

Nous espérons vous avoir éclairés au mieux sur la question de la durée de vie d’une corde d’escalade. Retenez qu’il est important de connaître approximativement la date d’anniversaire de votre corde, sa fréquence d’utilisation, le nombre de chutes de facteur 1,77 subies ainsi que de l’inspecter régulièrement pour grimper en toute sérénité.