Chutes aprĂšs chutes, une corde d’escalade s’abĂźme et perd en efficacitĂ© mais aussi en rĂ©sistance. Mais quand faut-il changer sa corde d’escalade ?

Les risques liĂ©s Ă  l’usure de la corde

La durĂ©e de vie d’une corde d’escalade dĂ©pend de son usure, physique mais aussi mĂ©canique, qui n’est pas sans risques pour les grimpeurs.

Usure physique

L’usure de la gaine (l’enveloppe externe) peut ĂȘtre causĂ©e par de nombreux facteurs comme l’abrasion sur la roche, l’attaque par des produits chimiques, des coupures, etc. Et une gaine trop usĂ©e, c’est aussi une Ăąme (partie interne responsable de ses caractĂ©ristiques mĂ©caniques) mise en danger !

Dans des cas extrĂȘmes, cette usure de l’Ăąme peut conduire Ă  la rupture de la corde et donc mettre en pĂ©ril le grimpeur.

Usure mécanique

À mesure que la corde stoppe des chutes, elle va avoir tendance Ă  se dĂ©tendre. Et une corde dĂ©tendue c’est une corde qui va perdre sa capacitĂ© Ă  amortir les chocs (sa capacitĂ© d’absorption diminue).

Si de maniĂšre gĂ©nĂ©rale, lors d’une chute d’escalade sportive la corde s’Ă©tire de 15% Ă  30% de sa longueur, ce coefficient d’Ă©tirement va avoir tendance Ă  diminuer au fur et Ă  mesure des chutes. On dit qu’elle perd en dynamisme et devient “statique”.

Cela conduit en toute logique Ă  des chutes plus “sĂšches” pour les grimpeurs.

DurĂ©e de vie d’une corde d’escalade

DurĂ©e de vie d’une corde d’escalade = historique + Ă©tat

  • L’historique, c’est ce que va ĂȘtre capable de subir (en thĂ©orie) une corde d’escalade tout au long de sa vie.
  • L’Ă©tat, c’est ce qu’a subi (de maniĂšre rĂ©elle) une corde d’escalade au long de sa vie.

L’historique (usure thĂ©orique)

L’historique d’une corde d’escalade est constituĂ© de sa longĂ©vitĂ© et des “traumatismes” qu’elle aura subi.

Longévité

En fonction de leur frĂ©quence d’utilisation, les fabricants de cordes d’escalade dĂ©terminent une durĂ©e de vie thĂ©orique.

FrĂ©quence d’utilisationDurĂ©e de vie thĂ©orique
Quasi-quotidienneMoins de 1 an
HebdomadaireJusqu’Ă  1 an
Plusieurs fois / moisJusqu’Ă  3 ans
Une fois / moisJusqu’Ă  5 ans
Une ou deux fois / anJusqu’Ă  7 ans
JamaisJusqu’Ă  10 ans

Elle peut atteindre 10 ans pour les cordes jamais utilisées.

Cette valeur va rapidement dĂ©croĂźtre en fonction de leur frĂ©quence d’utilisation, allant jusqu’Ă  moins d’un an pour les cordes quasi-quotidiennement sollicitĂ©es (gĂ©nĂ©ralement en salle d’escalade / SAE…).

Et oui, aussi dur que ça puisse paraĂźtre, votre corde d’escalade pourrait bien rendre l’Ăąme (l’Ăąme…) bien avant votre meilleur paquet de pĂątes ! đŸ„Ł

Bichonnez votre corde !

  • Pour s’assurer que ce tableau de longĂ©vitĂ© indicatif soit le plus pertinent possible, il est bien entendu inutile de vous prĂ©ciser que l’entretien et l’utilisation de sa corde d’escalade sont primordiaux. N’hĂ©sitez pas Ă  consulter notre article dans lequel nous vous livrons 5 astuces pour prolonger la durĂ©e de vie d’une corde d’escalade.
  • Il est aussi important de souligner que de bonnes conditions d’entreposage de la corde sont nĂ©cessaires pour que ces chiffres soient les plus reprĂ©sentatifs. Mais une corde bien entreposĂ©e, c’est quoi au juste ? đŸ€” C’est une corde propre, bien pliĂ©e, dans un endroit frais, sans humiditĂ© et non exposĂ©e au soleil !

Traumatismes

Notez quelques part vos gros plombs en escalade, car votre corde, elle, s’en souviendra ! Et oui, une corde d’escalade aussi peut subir des traumatismes !

Outre ces seuils indicatifs de longĂ©vitĂ© en fonction de la frĂ©quence d’utilisation, les fabricants dĂ©finissent Ă©galement un nombre maximal de 5 Ă  8 chutes de facteur 1.77 et de masse 80kg, pour laquelle la corde doit rĂ©sister. Ces tests sont rĂ©alisĂ©s en laboratoire et reprĂ©sentent les pires chutes envisageables en escalade ou alpinisme. Elles sont dĂ©finies par les normes EN 892 et UIAA 101.

Au-delà de ce nombre, la corde aura trop perdu en capacité dynamique et les chutes seront dangereuses. Alors gardez un registre avec tous les traumatismes de ce type, afin de ne plus utiliser une corde trop usée.

Bon en rĂ©alitĂ©, ces chutes sont extrĂȘmement rares, et votre corde ne les attendra pas Ă©ternellement pour s’user
 De petites chutes rĂ©pĂ©tĂ©es vont Ă©videmment user votre corde, sans pour autant la rompre net, d’oĂč l’importance de contrĂŽler l’usure de sa corde d’escalade. 👇

L’Ă©tat (usure rĂ©elle)

Maintenant que nous avons levĂ© l’ombre sur l’usure thĂ©orique des cordes d’escalade, il est important de souligner que sur le terrain, certains facteurs peuvent faire varier ces chiffres. Au-delĂ  des normes indiquĂ©es par les fabricants d’EPI comme Petzl, Mammut ou Beal, c’est bel est bien l’usure rĂ©elle qu’il va falloir trĂšs rĂ©guliĂšrement surveiller sur votre corde d’escalade ou d’alpinisme.

Une corde coupĂ©e, brĂ»lĂ©e, dĂ©colorĂ©e, effilochĂ©e ou encore atteinte de produits chimiques aura donc tout intĂ©rĂȘt Ă  ĂȘtre surveillĂ©e de prĂšs et diagnostiquĂ©e Ă  temps, car il est Ă©vident que sa durĂ©e de vie en pĂątira.

Pour en savoir plus sur les vĂ©rifications qu’il est important d’effectuer rĂ©guliĂšrement sur sa corde d’escalade, nous vous encourageons Ă  consulter notre article dans lequel nous dĂ©taillons comment contrĂŽler l’usure de sa corde d’escalade.

Nous espĂ©rons vous avoir Ă©clairĂ©s au mieux sur la question de la durĂ©e de vie d’une corde d’escalade. Retenez qu’il est important de connaĂźtre approximativement la date d’anniversaire de votre corde, sa frĂ©quence d’utilisation, le nombre de chutes de facteur 1,77 subies ainsi que de l’inspecter rĂ©guliĂšrement pour grimper en toute sĂ©rĂ©nitĂ©.