Block’Out, Arkose… De plus en plus de salles d’escalade de bloc ouvrent leur portes en milieu urbain. Mais d’où vient ce nouveau phénomène de mode qui séduit les citadins en quête de sensations et de défis ?

L’escalade de bloc

Le bloc est un des 4 grands types d’escalade. Il s’agit d’une escalade peu vertigineuse puisque les grimpeurs ne montent quasi jamais au-dessus de 5 mètres, en revanche, elle permet de s’affranchir d’un système d’encordement. Les ascensions sont plus courtes, mais souvent plus physiques et techniques.

L’objectif ? Arriver au sommet d’une voie en utilisant uniquement les prises autorisées pour l’ascension. Elles sont souvent caractérisées par des couleurs, correspondant à des niveaux de difficulté. Au départ il faut tenir 2-3 secondes sur la paroi en plaçant ses mains et pieds sur des prises définies. À l’arrivée, il faut également tenir 2-3 secondes en positionnant ses deux mains sur la dernière prise. Les prises de départ et d’arrivée sont généralement indiquées par des scotchs.

Sa pratique connaît depuis quelques années un essor considérable, en partie, car la barrière du vertige est brisée, ainsi que par sa facilité d’équipement. Le grimpeur enfile ses chaussons, met un peu de magnésie sur ses mains, et c’est parti !

Les « urban climbers », un nouveau type de grimpeurs

Escalade de bloc - Urban climbers

Derrière cette désignation, on retrouve des grimpeurs qui connaissent peu le monde de l’escalade. Ils n’ont généralement pas de connaissance poussée des marques et ne s’intéressent quasiment pas à l’escalade en extérieur.

Ces grimpeurs constituent une nouvelle génération qui font le premier pas vers la discipline. Il n’y a pas de contrainte de matériel ni de contrainte de hauteur. Le bloc est la forme d’escalade la plus accessible.

Avec un peu de recul, on remarque que la salle de bloc est à l’origine de deux principaux types de grimpeurs :

  1. Les Bloqueurs :
    Ils représentent la majeure partie des nouveaux pratiquants de la discipline. Ces grimpeurs ne grimpent qu’en salle, ne connaissent que les prises artificielles et n’ont pas réellement envisagé élargir la discipline de l’escalade vers la voie, la vitesse, etc, ni pratiquer la discipline en extérieur.
  2. Les Montagnards :
    Il s’agit de ceux qui vont développer un réel attrait pour l’univers de l’escalade et de la montagne. Ils vont avoir tendance à tester d’autres types de grimpe et chercher à la pratiquer dans un cadre naturel. Naturellement, ce grimpeur contemporain commencera en salle de bloc puis s’orientera vers une salle à cordes, pour enfin faire ses premiers pas en falaise. C’est ici non pas uniquement la dimension sportive qui attire les grimpeurs, mais aussi sa philosophie.

Si vous faites parti de ces nouveaux grimpeurs, nous vous encourageons vraiment à franchir le pas et découvrir d’autres pratiques de l’escalade, mais aussi de sortir de vos salles pour grimper en milieu naturel.

[Coup de coeur #1] PACK RÉSISTANCE

« J'aimerais bien gagner en résistance et puissance dans les avant-bras, poignets et doigts... »

💪 Dans notre quête des cotations supérieures, on se confronte forcément à des prises de plus en plus petites et de plus en plus difficiles à tenir. Pour y parvenir, il suffit de s’entraîner et cibler les bons muscles en utilisant des outils adaptés.

💬 Le pack résistance que nous vous recommandons est idéal pour les grimpeurs qui souhaitent progresser en dehors des parois. Il va vous permettre de développer considérablement les muscles de vos avants-bras, votre poigne, ainsi que vos doigts en effectuant des mouvements d’ouverture et de fermeture.