On voit rĂ©guliĂšrement des grimpeurs s’essayer Ă  l’escalade no foot en salle. Mais quels sont rĂ©ellement les gains et risques de ce type d’escalade pour votre entraĂźnement ? On dĂ©grossit tout ça ensemble.

L’escalade no foot, kesako ?

Le concept

Nul besoin d’ĂȘtre bilingue pour traduire que no foot signifie… đŸ„đŸ„đŸ„ « Sans pieds » ! Et oui l’escalade sans les pieds, c’est sauvage, mais ça existe ! 🐒

Il n’est pas rare de voir des grimpeurs s’y essayer sous forme de dĂ©fis avec des amis ou encore via des vidĂ©os qui tournent sur les rĂ©seaux sociaux.

L’environnement idĂ©al pour s’entraĂźner en no foot

La grimpe en no foot est quelque peu contraignante en ce qui concerne l’environnement. Grimper sans les mains, c’est fatigant et pas possible si l’angle de la paroi est supĂ©rieur Ă  90°C… enfin, sur le papier c’est possible, mais libre Ă  vous si vous voulez tenter le no foot en dalle. On dĂ©cline toute responsabilitĂ© et on ne paiera pas les greffes de peau. 😇

Ces contraintes en font une pratique répandue en salle de bloc, mais aussi dans les dévers.

Les salles de bloc

Qui dit fatigue dit limiter le nombre de mouvements. Les salles de bloc sont de parfaits candidats Ă  cette pratique en partie pour cette raison. Et comme le mĂ©tier d’ouvreur, c’est aussi d’ouvrir des voies aux profils variĂ©s, on retrouve gĂ©nĂ©ralement assez facilement des voies se prĂȘtant au jeu.

Les dévers

Si vous avez prĂ©vu de grimper sans les mains, ce n’est sĂ»rement pas pour que tout votre corps frotte contre la paroi Ă  chaque mouvement. Parmi les diffĂ©rents types de parois, le dĂ©vers rĂšgne donc en maĂźtre lorsqu’il s’agit de faire de l’escalade no foot.

Avantages et inconvénients du no foot

đŸ’Ș 3 bienfaits

Muscler ses membres supérieurs

Le no foot sollicite Ă©normĂ©ment tous nos membres supĂ©rieurs et en particulier nos bras, nos doigts et nos muscles dorsaux. L’exercice Ă©tant court et intense, c’est un excellent moyen de se muscler.

DĂ©velopper sa force de contact

La force de contact, c’est la force que va exercer votre membre sur la prise. C’est elle qui est responsable de la tenue de prise.

En escalade, pour une tenue efficace des prises, il faut ĂȘtre capable de dĂ©ployer trĂšs rapidement le plus haut niveau de force pour nous stabiliser, sinon, c’est la chute. Bonne nouvelle, le no foot est un excellent moyen de vous entraĂźner Ă  vite serrer des prises fort.

Gagner en explosivité

L’explosivitĂ© c’est la capacitĂ© Ă  exĂ©cuter la contraction d’un muscle dans un temps le plus court possible.

En escalade no foot, l’absence des pieds limite le placement et la stabilisation de notre corps. Grimper ainsi demande d’exĂ©cuter des mouvements de plus grande amplitude pour atteindre la prise suivante.

Au quotidien, vous avez sĂ»rement dĂ©jĂ  essayĂ© de saisir un objet dans un placard en hauteur. Vous vous placiez sur la pointe des pieds, et… mince, vous ĂȘtre trop loin. Si vous sentez que vous n’ĂȘtes pas si loin, vous allez alors instinctivement rĂ©pĂ©ter ce mouvement, mais cette fois-ci avec une petite impulsion vive en vous dressant. Cette impulsion vous fera aller plus loin et c’est gagnĂ© !

Ces mouvements de grandes amplitudes demanderont donc beaucoup de dynamisme et d’engagement de la part du grimpeur, car plus un mouvement dynamique est exĂ©cutĂ© rapidement, plus la force gĂ©nĂ©rĂ©e sera grande.

La boucle est bouclée : plus vous grimperez en no foot, plus vous irez chercher dynamiquement des prises éloignées, et plus vous gagnerez en explosivité.

Le no foot est donc un excellent exercice pour progresser dans vos jetés !

DĂ©velopper sa coordination

Ici, pas question de compter sur vos pieds pour vous reposer au cours de l’ascension. C’est pourquoi une ascension no foot rĂ©ussie, c’est une ascension rapide pour 2 raisons : vous vous fatiguerez moins et vos mouvements iront plus loin.

Lorsque vous exĂ©cutez un mouvement pour attraper une prise, vous produisez de l’Ă©nergie pendant toute la durĂ©e de ce mouvement. Cette Ă©nergie est prĂ©cieuse et il est important de la rĂ©utiliser, en enchaĂźnant le plus rapidement avec le mouvement suivant.

Inutile de vous faire un dessin, vous imaginez bien que si vous vous stabilisez aprĂšs chaque mouvement de main, vous allez fatiguer trĂšs vite et le mouvement de relance sera moins vif.

Et pour enchaĂźner les mouvements, il faut faire preuve d’une bonne coordination.

Gauche, droite, gauche, droite, gauche..!

DĂ©velopper son gainage

Un corps mou est un corps qui absorbe l’Ă©nergie au lieu de la redistribuer. Le rĂŽle du gainage est de rigidifier votre corps afin de transmettre la puissance Ă  vos membres de la meilleure maniĂšre.

⚠ 2 dangers

Les blessures

Lorsque vous grimpez en no foot, vos pieds ne sont plus lĂ  pour vous soutenir et c’est toute la chaĂźne musculaire de vos bras qui est en premiĂšre ligne. Cette sur-sollicitation peut entraĂźner des blessures gĂ©nĂ©ralement au niveau des doigts, des coudes et des Ă©paules.

Il est donc extrĂȘmement important de ne pas nĂ©gliger l’Ă©chauffement. On a d’ailleurs Ă©laborĂ© un petit programme d’échauffement spĂ©cial grimpe, n’hĂ©sitez pas Ă  le tĂ©lĂ©charger gratuitement. 😉

Les mauvaises habitudes

Bon, grimper sans les pieds, c’est sympa… mais ça peut laisser de mauvaises habitudes !

Lorsqu’on dĂ©butait en escalade, on avait naturellement tendance Ă  trop forcer avec les bras, c’est un classique, mais on s’est efforcĂ© de travailler notre pose de pieds et placement avec le temps. Nous n’avons pas fait tous ces efforts pour reprendre la mauvaise habitude de nĂ©gliger l’importance de compter sur nos pieds !

Si vous ĂȘtes un adepte de l’escalade no foot, attention Ă  ce que ça ne nuise pas Ă  votre technique lorsque vous grimpez normalement.

Des Ă©vĂ©nements d’escalade dĂ©diĂ©s Ă  la force

Aujourd’hui l’escalade no foot est de plus en plus populaire pour son cĂŽtĂ© spectaculaire. À tel point qu’il existe mĂȘme des Ă©vĂ©nements mettant Ă  l’honneur cette pratique.

đŸ‡«đŸ‡· Le No Foot Contest

La premiĂšre Ă©dition du No Foot Contest date de l’an 2000. Elle est nĂ©e Ă  Strasbourg et proposait aux participants de s’affronter sur tout un tas d’exercices tous plus bourrins les uns que les autres.

Maximum de tractions Ă  un et deux bras, escalade de voie no foot, suspensions Ă  un et deux bras sur des rĂ©glettes, concours de jetĂ©s un bras et deux bras sur un pan GĂŒllich… bref, tout ce qu’il faut pour rentrer Ă  4 pattes. 😅

Ici, pas question d’utiliser ses pieds, mĂȘme pas besoin de venir avec ses chaussons d’escalade !

🇬🇧 Le BIFF (Beastmaker International Footless Festival)

Dans le mĂȘme genre mais cette fois-ci chez nos amis anglais, nous avons le Beastmaker International Footless Festival qui, depuis 2015, met en lumiĂšre des exercices de force pure.

On y retrouve toujours une compĂ©tition de bloc en no foot, des jetĂ©s, des exercices sur pan GĂŒllich, une compĂ©tition de suspension sur une rĂ©glette de plus en plus inclinĂ©e jusqu’au mythique challenge de compression de rĂ©frigĂ©rateur (oui, vous avez bien entendu…).

Bref, une compĂ©tition fun dans la joie et la bonne humeur ! Je vous glisse un petit aperçu de ce que ça a donnĂ© en 2020. 😉