Tout comme les mousquetons ou encore les baudriers, les cordes d’escalade sont indispensables à notre sécurité. Une corde d’escalade trop usée a non seulement de moins bonnes capacités d’absorptions, mais également une moins bonne résistance. On vous explique comment contrôler l’usure de sa corde d’escalade pour grimper en toute sérénité.

L’usure théorique des cordes d’escalade

La plupart des fabricants de corde d’escalade indiquent une durée de vie de 10 ans pour les cordes jamais utilisées. Cette valeur va rapidement décroitre en fonction de leur fréquence d’utilisation, allant jusqu’à moins d’un an pour les cordes quasi-quotidiennement sollicitées.

Fréquence d’utilisationDurée de vie théorique
Quasi-quotidienneMoins de 1 an
HebdomadaireJusqu’à 1 an
Plusieurs fois / moisJusqu’à 3 ans
Une fois / moisJusqu’à 5 ans
Une ou deux fois / anJusqu’à 7 ans
JamaisJusqu’à 10 ans

Outre ces seuils indicatifs, les fabricants définissent également un nombre maximal de 5 à 8 chutes de facteur 1.77 et de masse 80kg, pour laquelle la corde doit résister. Ces tests sont réalisés en laboratoire et représentent les pires chutes envisageables en escalade ou alpinisme. Elles sont définies par les normes EN 892 et UIAA 101.

Bilan : notez quelques part vos gros plombs en escalade, car votre corde, elle, s’en souviendra ! Bon en réalité, ces chutes sont extrêmement rares, et votre corde ne les attendra pas éternellement pour s’user… De petites chutes répétées vont évidemment user votre corde, sans pour autant la rompre net, d’où l’importance de contrôler l’usure de sa corde d’escalade.

Il est aussi important de souligner que de bonnes conditions d’entreposage et d’entretien de la corde sont nécessaires pour que ces chiffres soient les plus représentatifs. Mais une corde bien entreposée, c’est quoi au juste ? 🤔 C’est une corde propre, bien pliée, dans un endroit frais, sans humidité et non exposée au soleil !

Maintenant que nous avons levé l’ombre sur l’usure théorique des cordes d’escalade, il est important de souligner que sur le terrain, certains facteurs peuvent faire varier ces chiffres. Au-delà des normes indiquées par les fabricants comme Petzl, Mammut ou Beal, c’est bel est bien l’usure réelle qu’il va falloir très régulièrement surveiller sur votre corde d’escalade ou d’alpinisme.

Un regard sur l’usure réelle des cordes d’escalade

Au fil des utilisations, vos cordes vont s’user de manière non uniforme et en fonction de votre pratique. Par exemple, une corde étant régulièrement utilisée en extérieur aura bien plus tendance à pelucher qu’une corde utilisée en salle. Il en va de même pour les adeptes des parois en dalle, sur lesquelles les frottements seront accentués. Un grimpeur escaladant chaque semaine en tête usera bien plus vite sa corde qu’un adepte de la moulinette.

En théorie, il est recommandé de contrôler l’usure de sa corde d’escalade à chaque début de séance, aussi bien visuellement que tactilement, pour s’assurer de son bon état.

Avant toute chose, nous ne recommanderons jamais assez de se référer aux guides de vérification des EPI proposés par chaque fabricant pour contrôler l’usure de sa corde d’escalade, mais nous avons souhaité en rassembler les généralités au sein d’un article.

👀 Contrôle visuel

Je jette ma corde si elle a :

  • Des traces de coupure
    Des traces de coupures doivent vous alerter. Outre la fragilisation de la gaine, l’âme pourrait être endommagée ! C’est un des points les plus critiques à surveiller lorsqu’il s’agit de contrôler l’usure de sa corde d’escalade.
  • Des traces de produits chimiques
    La présence de peinture ou autre produits chimiques sur une corde d’escalade est un indicateur tout aussi critique ! En effet, ces produits chimiques attaquent la fibre et la fragilisent peu à peu.

Je surveille (si l’usure n’est que superficielle)

  • La décoloration
    Les rayons UV sont responsables de la décoloration des cordes d’escalade. Mais malheureusement, cette décoloration n’est pas qu’esthétique, elle a pour effet de diminuer la résistance de la corde. Il est donc important de surveiller à quel degré la corde semble impactée.
  • Les effilochements et peluches
    Les effilochements et peluches sont des réactions on ne peut plus normales, causées par les frottements contre la roche. Si celles-ci restent superficielles et n’endommagent que légèrement la gaine, il n’y a pas de risque particulier. En revanche si la corde est trop peluchée, il est possible que l’âme de la corde soit atteinte et que sa résistance mécanique soit en conséquence affectée.

Je répare :

Oui nous allons bien parler de réparation à la Mac Gyver, sur votre corde d’escalade, au bout de laquelle repose votre propre vie… oui oui oui. Mais rassurez-vous, on ne va pas caler des bouts de bois et du fil de fer, on va faire un petit bricolage inoffensif et recommandé !

  • Un bout de corde est abîmé
    Il n’est pas rare de voir les extrémités de la corde s’effilocher en raison des encordement répétés et des manipulations en tête. Il est dans ce cas tout à fait possible et recommandé de couper proprement le bout en question au coupe-corde idéalement, ou au cutter ou encore au couteau, le bout abîmé. Le tout est d’éviter qu’elle s’effiloche aux extrémités. Il est d’usage de brûler l’extrémité ou encore d’y enrouler un peu de bande adhésive type Strappal.
    ⚠️ Attention, une fois la corde coupée il faudra prendre en compte sa nouvelle longueur pour déterminer la hauteur maximale grimpable. Le repère visuel du milieu de corde sera lui aussi erroné, il est donc important d’en tracer un nouveau en prenant en compte la nouvelle mesure.
  • L’effacement du marquage
    Les marquages sur les cordes d’escalade sont extrêmement importants puisqu’ils contiennent des informations telles que le type de corde, la mention CE, l’année de fabrication, la longueur de la corde, etc. Placés en bout de corde, ils sont parfois amenés à s’effacer avec l’usure. Un bon coup de stylo sera le bienvenu !

Comme quoi, contrôler l’usure de sa corde d’escalade est aussi l’occasion de lui refaire une petite beauté ! 💄

🤏 Contrôle tactile

Pour contrôler l’usure de sa corde d’escalade, il est d’usage d’effectuer en complément un test tactile. Pour cela, passez simplement l’intégralité de la longueur de corde entre vos doigts en formant une petite boucle.

Comment contrôler l'usure de sa corde d'escalade - Vérifications tactile de l'usure

Bon, oui, il vaut mieux être un adepte de la couenne de 15 mètres plutôt que de la grande voie avec des longueurs de 35 mètres ! 😅 Cela permet de :

  • rechercher d’éventuelles petites coupures ou autres déformations que vous n’auriez pas vu à l’œil nu,
  • détecter la présence d’une hernie ou d’une zone creuse, comme s’il manquait un morceau d’âme à un endroit précis de la corde,
  • mesurer la souplesse de la corde en vérifiant que la corde ne s’écrase pas à l’endroit du pli mais forme bien une boucle (ce qui mettrait en lumière une zone endommagée).

⚠️ Nous espérons que cet article vous saura d’une grande utilisé, et n’oubliez jamais que si vous avez le moindre doute, c’est qu’il faut remplacer votre corde. L’escalade est une activité sérieuse dans laquelle la rigueur est essentielle, et contrôler l’usure de sa corde d’escalade de manière régulière y contribue.