Vous mourrez d’envie de grimper mais la météo, votre emploi du temps ou encore votre repos forcé en ont décidé autrement ? Vous pouvez toujours vous installer dans votre canapé et lancer vos meilleurs films d’escalade, ou… grimper. Si si, depuis votre canapé c’est possible, avec « Crux », un jeu vidéo d’escalade sur mobile !

L’origine du jeu

L’idée de concevoir un jeu mobile dédié à l’escalade trottait dans la tête de son créateur, Benjamin Dressler, depuis un moment.

Mais ce n’est qu’avec la propagation du Covid-19 et la fermeture imposée des salles d’escalade un peu partout dans le monde que, ce jeune développeur suédois, passionné d’escalade depuis une dizaine d’années, décide de mettre la main à la pâte. C’est la naissance de Crux, un jeu vidéo d’escalade dédié à la grimpe en salle de bloc, conçu avant tout pour apaiser les pulsions des grimpeurs pour qui le sevrage ne fait pas du bien. 😉

Si ce jeu ne remplace pas les sensations physiques de la grimpe, il n’en demeure pas moins un bon candidat pour travailler sa lecture de voie et sa coordination pieds-mains. Les ouvertures proposées dans le jeu sont même pour certaines inspirées de vrais itinéraires !

Le jeu est aujourd’hui disponible sur iOS et Android pour éviter toute crise de jalousie, et a atteint la barre des 100 000 téléchargements en un seul mois. Ça en fait des grimpeurs… l’excuse du « je n’ai personne pour venir grimper avec moi ce week-end » ne tient plus la route ! 😜

Crux : le gameplay

Derrière un design épuré et une interface en 2 dimensions, ce jeu disponible en version anglaise uniquement dispose d’un gameplay très simple.

Côté grimpe

Concrètement le jeu vidéo d’escalade Crux, c’est un savant mélange entre un puzzle et un jeu d’énigme.

🧩 On swipe avec ses doigts vers le haut, le bas, la droite ou encore la gauche pour déplacer un grimpeur…
🤔 …tout en résolvant continuellement des problématiques de lecture !

Ce jeu vidéo d’escalade consiste à déplacer son grimpeur sur des prises en réfléchissant au meilleur itinéraire possible pour atteindre le haut de la voie.

Si vous passez trop de temps sur une prise #fatigue ou que vous n’envisagez pas la bonne #oups… attention à la chute !

La notion de fatigue est traduite de manière assez réaliste : plus la prise est grosse, plus vous pouvez rester longtemps dessus et plus elle est petite, moins il faut traîner. 😉

Notez qu’il existe également un mode « Entraînement », qui vous permet de tenir indéfiniment sur les prises, le temps de prendre le jeu en main.

Lorsque vous atteignez la dernière prise, vous ne vous jetez pas sur le tapis/crashpad comme vous pourriez le faire pour exprimer votre joie dans la vraie vie, à la limite vous jetez votre téléphone. Oups… NON on a rien dit ! 🙆‍♂️

Quelques infos supplémentaires :

  • Le jeu est disponible sans connexion internet, ce qui va vous permettre de jouer au pied des voies en pleine cambrousse, en attendant que le soleil pointe le bout de son nez.
  • Si le jeu est accessible hors-ligne, il est également tout à fait possible de participer à des compétitions en ligne, pour plus de challenge ! Les joueurs peuvent essayer de résoudre le plus grand nombre de blocs possible à partir de niveaux sélectionnés, dans un temps imparti. Le joueur qui a résolu le plus grand nombre de blocs en réalisant le moins d’essais gagne, à la manière d’une vraie compétition de bloc.
  • Le jeu propose de nombreux niveaux de difficulté.
  • Si le jeu est gratuit, il propose bien évidemment d’acheter des salles d’escalade (pour plus de passages) ainsi que de la customisation de grimpeur.

Côté ouverture

Pour notre plus grand bonheur, Benjamin Dressler a poussé le vice encore plus loin en proposant aux joueurs de créer, tester et partager leurs propres itinéraires ! Choisissez des tailles de prises ainsi que leur positionnement ; si vous avez toujours rêvé de devenir ouvreur d’escalade, cette option est faite pour vous !

Le mot de la fin

Derrière son aspect minimaliste, ce jeu a réussi là où on l’attendait.

Faire un jeu vidéo d’escalade était un pari osé. Il faut quand même avouer que nous les grimpeurs sommes exigeants vis-à-vis de notre pratique. Enfin, c’est aussi parce que notre discipline nous l’impose ! Respect des consignes de sécurité, d’une bonne gestuelle, faire preuve de stratégie, etc.

Et là, pas question de dénaturer tout ça en laissant place à l’approximatif.

  • La progression dans le jeu en elle-même est un succès. Pourquoi ? Car tout comme dans la vraie vie, on ressent ce sentiment de course à la cotation. On doit être de plus en plus précis, vif et attentif pour grimper des blocs de plus en plus durs.
  • Les mouvements et les positionnements adoptés par votre personnage sont réalistes et logiques. Pointes et talons sont au rendez-vous et on souligne la mention spéciale pour les rétablissements qui sont carrément canons !
  • La mécanique du timer qui nous oblige à prendre une décision rapidement avant que la fatigue des avant-bras de notre grimpeur n’ait raison de lui offre, là encore, réalisme et stimulation.

On retrouve même à certains points clés de la voie des sortes de PME (Positions de Moindre Effort) qui nous permettent d’envisager la suite des mouvements sans risquer de lâcher prise. Et pour le coup, le « lâcher prise » n’aura jamais eu autant de signification qu’ici… 😉 Ces PME se traduisent tout simplement par l’absence de la jauge de résistance/fatigue sur ces prises.

Télécharger Crux pour iOS
Télécharger Crux pour Android


On espère que ce jeu vidéo d’escalade vous aura donné envie de geeker un peu comme nous et faire quelques blocs dans les transports en commun ou dans votre canapé. ✌