L’escalade a la particularitĂ© d’ĂȘtre dĂ©clinĂ©e en plusieurs types. Si lorsqu’on parle d’escalade de maniĂšre gĂ©nĂ©rale on fait gĂ©nĂ©ralement allusion Ă  l’escalade sportive, plus traditionnelle, il existe aussi un type d’escalade au succĂšs croissant : l’escalade de bloc.

Grimper en bloc demande certes moins d’endurance, mais force et technique ne sont quant Ă  eux pas laissĂ©s de cĂŽtĂ© ! Il est alors plus qu’utile de bien savoir maĂźtriser les mouvements dynamiques que sont le jetĂ©, le run and jump ou encore le skate.

💹 Mouvements dynamiques

Un bloc se rĂ©sumĂ© gĂ©nĂ©ralement Ă  une dizaine de mouvements. Une ascension aussi courte n’aurait pas grand intĂ©rĂȘt si les mouvements Ă  exĂ©cuter Ă©taient trop linĂ©aires, trop classiques. Pour aller chercher les prises suivantes, il est frĂ©quent de voir les grimpeurs de bloc engager leur corps en exĂ©cutant des mouvements gymniques : on dit que le grimpeur dynamise.

Ces mouvements portent des petits noms. Si l’on parle plus gĂ©nĂ©ralement de jetĂ©, vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  entendu des grimpeurs de bloc parler de skate, ou encore de run and jump. Mais qu’est ce que ça peut bien vouloir dire ?!

Jeté

Un jetĂ© est un mouvement d’impulsion en vue d’atteindre une prise qui n’aurait pas pu ĂȘtre atteinte normalement. Parmi les mouvements de bloc, il s’agit du grand classique lorsqu’il est question de dynamiser en escalade. On l’oppose Ă  un mouvement dit statique.

Il doit plutĂŽt s’effectuer sur de bonnes prises, Ă  la fois pour les pieds ou les mains. Il consiste Ă  regrouper les mains avec les pieds le plus haut possible puis donner une impulsion avec les pieds en mĂȘme temps que les bras tractent pour atteindre une prise trop Ă©loignĂ©e. Au cours de ce mouvement, soit les deux mains dĂ©crochent des prises, soit une reste accrochĂ©e tandis que l’autre atteint la prise voulue. Les pieds peuvent aussi ĂȘtre amenĂ©s Ă  se dĂ©coller des prises.

Bon… pas besoin d’entrer davantage dans les dĂ©tails, vous avez compris qu’il s’agit plus communĂ©ment d’un saut vers d’autres prises !

Quel que soit le type d’escalade que l’on fait, il est possible de jeter pour atteindre des prises Ă©loignĂ©es ou tout simplement pour sauter des Ă©tapes ! En revanche, ce type de mouvement a une place trĂšs importante en bloc pour 2 raisons principales :

  • C’est rassurant !
    Un des avantages du bloc est de ne pas craindre la chute vertigineuse encordĂ©e. Pour ceux qui se sentent moins Ă  l’aise au fil des mĂštres, voilĂ  de bonnes conditions pour envoyer, sans crainte de descendre de 6 mĂštres et venir heurter la paroi rigide en fin de chute. Ici, tapis de sol Ă©pais et crashpad n’attendent qu’une chose : vous prendre dans leurs bras ! đŸ€— Pour ce qui est de la hauteur de chute, vos pieds ne se situeront quasi-jamais au delĂ  de 3 mĂštres de haut, ce qui en rassure plus d’un !
  • C’est plus adaptĂ© !
    Que ce soit en salle ou en milieu naturel, le bloc est un type d’escalade plus favorable Ă  des mouvements nĂ©cessitant de faire preuve de plus de souplesse, de force et de dynamisme. On retrouve donc frĂ©quemment des blocs oĂč les ouvertures et prises sont plus propices aux jetĂ©s de par leur ergonomie.

Si on retrouve le jetĂ© dans diffĂ©rents types d’escalade, ce n’est pas le cas du Run and Jump et du Skate qui sont des mouvements propres Ă  l’escalade de bloc.

Run and Jump

Le Run and Jump est un mouvement type de la grimpe en bloc. Il consiste Ă  courir du sol vers la paroi, puis, dans l’Ă©lan, s’appuyer sur des prises de pieds ou des volumes pour rĂ©aliser un jetĂ© et atteindre les premiĂšres prises de main, trĂšs Ă©loignĂ©es. C’est en fait une sorte de jetĂ© revisitĂ©.

C’est un excellent exercice pour augmenter votre explosivitĂ© et votre dĂ©tente. Les frĂšres Mawem, adeptes de cet exercice, ne vous diraient pas le contraire !

Pour la petite histoire, on a eu la chance de faire un workshop avec eux et ils nous ont confiĂ© que ce genre de petits dĂ©fis ludiques sont quasi-systĂ©matiques lors de leurs entraĂźnements. Si vous voulez voir ce que ça donne en vrai, n’hĂ©sitez pas Ă  aller voir leur Instagram sur lequel ils postent rĂ©guliĂšrement des petites vidĂ©os de Run and Jump.

En rĂ©sumĂ© un run and jump est un jetĂ© avec course d’élan sur le sol.

Skate

Non je vous vois venir… rangez votre vieille planche Ă  roulette, ici on parle grimpe ! Enfin, ce mouvement n’en est pas si Ă©loignĂ©, vous allez voir pourquoi. 😉

Au dĂ©part d’un tel mouvement de bloc, on se retrouve avec les pieds et les mains stabilisĂ©s sur des prises. Un dĂ©part plutĂŽt normal jusqu’ici ! Ensuite, l’objectif va ĂȘtre de s’Ă©lancer vers une ou deux prise(s) de mains assez Ă©loignĂ©e(s) dans un mouvement de traversĂ©e horizontale. Cette course latĂ©rale s’effectue en plaçant successivement ses pieds sur des volumes.

En résumé un skate est un jeté avec course latérale sur des volumes.

Temps zéro

Le temps zĂ©ro n’est pas un mouvement dynamique Ă  proprement parler. En revanche, il a toute sa place dans cet article car il s’agit en fait d’un mouvement de contrĂŽle consistant Ă  stopper instantanĂ©ment un ballant aprĂšs un mouvement dynamique ou un jetĂ©, en plaquant les pieds contre le mur, la plupart du temps pour pouvoir tenir des prises de main difficiles.

🏆 En compĂ©tition, des ouvertures de plus en plus spectaculaires

Avec la dĂ©mocratisation de l’escalade de bloc et des « sports spectacles » plus gĂ©nĂ©ralement, il n’est pas rare de voir Ă©voluer certaines activitĂ©s dans ce sens. L’escalade n’est pas passĂ©e outre. C’est aussi ce que pointent du doigt certains puristes de l’escalade qui n’accueillent pas Ă  bras ouvert l’escalade de bloc ou encore l’escalade de vitesse, qui ne partagent, selon eux, pas les mĂȘmes valeurs.

Maintenant, mettons tout ceci de cĂŽtĂ© car aujourd’hui, c’est un fait. La tendance actuelle en terme d’ouverture dans les compĂ©titions de bloc met en lumiĂšre les mouvements dynamiques : jetĂ©, aux run and jump et skates.

À mon humble avis, cette mise sous les projecteurs de l’escalade de bloc ainsi que de vitesse n’est pas totalement Ă©trangĂšre au fait que notre belle discipline fasse son apparition aux JO de Tokyo 2021. Le public veut du spectacle et les organisateurs doivent aussi composer en ce sens.

Les grimpeurs qui veulent performer en compĂ©tition de bloc ont donc tout intĂ©rĂȘt Ă  maĂźtriser les mouvements dynamiques qui font dĂ©sormais partie de l’essence mĂȘme de cette discipline.


Si vous ĂȘtes un habituĂ© de la salle de bloc, on vous encourage vraiment Ă  trouver quelques prises sur lesquelles vous entrainer Ă  jeter en fin de sĂ©ance. đŸ’Ș Bonne grimpe !